Impact des investissements directs étrangers sur la création d'emploi : cas du Maroc

Mustapha MOUJAHID, Mohammed KHARISS, Ibrahim ASSABANE

Résumé


Le Maroc s'est engagé, depuis le début des années 1990, dans la politique d'attractivité des investissements directs étrangers en vue de bénéficier des retombées positives que ces derniers peuvent exercer sur son économie nationale en termes de croissance économique et de création d'emplois.

L'objectif du présent papier est d'examiner l'impact des investissements directs étrangers sur la création d’emplois au Maroc en analysant empiriquement leur effet à long-terme. Sur le plan méthodologique, nous utilisons le test de cointégration et la démarche AutoRegressive Distributed Lag (ARDL) en se basant sur les données macroéconomiques du Maroc sur la période 1990-2019.

Les principaux résultats de l'étude démontrent que, à long-terme, les variables mobilisées ont des effets divergents quant à la création d’emploi. En effet, l'investissement direct étranger, l'ouverture commerciale et les dépenses publiques d'investissement ont un effet positif et significatif sur la création d'emploi. Cependant, la variable masse monétaire a un effet non significatif.


Mots-clés


Emploi, investissement direct étranger, ouverture commerciale, dépenses publiques, masse monétaire.

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.34874/IMIST.PRSM/RPE/31552

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.