Concentration bancaire et rentabilité des banques dans les pays de la zone Franc CFA

Christel MELA, Willi Verlaine DONGHO WAMBA TEJIO, Bybert MOUDJARE HELGATH

Résumé


L’objectif de cette étude a été d’évaluer l’effet de la concentration bancaire sur la rentabilité dans la zone franc CFA. L’échantillon a porté sur 9 pays couvrant la période 2006- 2019. Afin d’atteindre cet objectif, nous avons utilisé la technique d’estimation à effet fixe inspiré du modèle Demirgüç-Kunt et Huizinga (1999). Les résultats de l’étude montrent que : i) la rentabilité bancaire (mesurée par ROA) affecte positivement et de façon significative sur la rentabilité bancaire. ii) Dans la même veine, les crédits bancaires accordés et la taille du secteur bancaire agissent positivement mais de façon non significative sur la rentabilité bancaire (ROA). Cependant, le coût d’exploitation, le taux d’inflation et les capitaux propres agissent négativement, mais de façon non significative sur la rentabilité bancaire (ROA). En utilisant les autres mesures de la rentabilité bancaire (MNI et ROE) et la méthode des doubles moindres carrés (2SLS), nous trouvons les mêmes résultats.


Mots-clés


concentration bancaire ; rentabilité bancaire ; zone franc ; effets fixes ; 2SLS

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.34874/IMIST.PRSM/RPE/31505

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.