Essai d’analyse de la relation de l’institutionnalisation de la zakat avec la pauvreté au Maroc

Abdenbi El MARZOUKI, Mohammed EL HAITAMY

Résumé


Les spécialistes de l’économie islamique ont toujours soutenu la zakat comme catalyseur du développement économique et social. Certains la présentent même comme le moyen incontesté pour éradiquer la pauvreté dans plusieurs pays musulmans. Cependant, cela n’est pas prouvé sur le terrain. Les études disponibles qui se sont penchées sur la question se contentent de faire le constat sans allez approfondir les causes. Face à cette situation, il était nécessaire d’explorer les facteurs qui pourraient contribuer à la réussite du fonds de la zakat au Maroc si les autorités publiques décideraient de le mettre en place. En effet, les appels à l’institutionnalisation de la zakat dans notre pays ont pris de l’ampleur ces dernières années surtout après le déclenchement de la crise sanitaire.

L’objectif de cet article est de prendre connaissance de la perception des Marocains par rapport à la générosité en général, à la zakat en particulier et son interaction avec la pauvreté. Pour ce faire, nous avons réalisé une enquête de perception dont certains résultats ont permis d’apprendre qu’il n’y a pas une grande appétence chez nos concitoyens pour institutionnaliser la zakat. Cela est dû probablement au manque de confiance dans les initiatives publiques puisqu’en cas de création d’un établissement gestionnaire de la zakat, les répondants préfèrent que ça soit une société de gestion ou bien une association privée qu’un établissement public. Les réponses prônent également la transparence, la bonne gouvernance et la bonne qualité de ciblage des bénéficiaires pour atteindre les objectifs attendus de l’institutionnalisation de la zakat.


Mots-clés


Maroc, Zakat, impact, enquête, pauvreté.

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.34874/IMIST.PRSM/RPE/28227

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.