Estimation de l’impact des chocs pétroliers sur les taux du PIB algérien : analyse par le modèle NARDL

Manel ATTOUCHI

Résumé


Cet article examine empiriquement la relation entre les chocs des prix du pétrole et la croissance économique en l’Algérie qui est un pays exportateur du pétrole. Le modèle autorégressif à retard distribué non linéaire (NARDL) a été utilisé comme technique d'estimation sur des données annuelles allant de 1970 jusqu’à 2018. Les résultats montrent qu’il existe une relation de cointegration entre les variables, ce qui nous a permet d’appliquer cette méthode économétrique récente NARDL. Par ailleurs, à court et à long terme, une augmentation des cours pétroliers fait accroitre la croissance économique, tandis qu’une baisse des prix de pétrole diminuer les taux de PIB. Cependant, le test d’asymétrie effectuée dans l’étude confirme que les effets des chocs pétroliers positifs et négatifs sont symétriques. Par conséquent, l’Algérie doit réduire la dépendance de son secteur d’hydrocarbure en reconstituant son modèle de croissance et en améliorant la   résilience aux événements incertains tels que les chocs pétroliers.


Mots-clés


Chocs pétroliers, croissance économique, le modèle NARDL

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.34874/IMIST.PRSM/RPE/28132

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.