Orfeu negro de Marcel Camus : Transplantation, variation et idéologie

Auteurs-es

  • Fatimazahra Hamri Faculté des Sciences juridiques, économiques et sociales Université Abdelmalek Saadi de Tanger.

DOI :

https://doi.org/10.34874/PRSM.semeion_med-i9.48647

Résumé

Cet article s’essaie à montrer que Marcel Camus, en transplantant le mythe d’Orphée dans le film Orfeu negro, fait à la fois œuvre artistique et culturelle. Le cinéaste français y transpose ce mythe en délocalisant et déterritorialisant l’imaginaire grec antique en terre de Brésil pour décrire la vie moderne des favelas de Rio de Janeiro. En effet, la fabula de base de ce film se trouve être transposée dans un contexte moderne où les protagonistes du mythe antique, Orphée et Eurydice, se présentent sous les traits de jeunes modernes habitant au Brésil. En plus de cet aspect, cet article explore les aspects de l’hybridation et du brassage des imaginaires, antique et brésilien, à l’œuvre dans Orfeu negro. La conjugaison du carnavalesque et de l’orphique permet un jeu subtil de variation sur les unités de base du mythe de Thrace et débouche sur une démonstration de la portée idéologique du film. Cette transplantation du mythe d’Orphée permet, enfin, la mise en place d’un contre-discours qui se trouve être celui du courant de la négritude.

Téléchargements

Publié-e

29-02-2024