Jeux et enjeux des représentations de l’enfant : du texte à l’écran

Auteurs-es

  • Abdelaadim Tahiri Enseignant-chercheur, Université Cadi Ayyad (Safi) Maroc

DOI :

https://doi.org/10.34874/PRSM.semeion_med-i6.28557

Mots-clés :

Littérature, cinéma marocain, adaptation, représentations, enfant, jeux et enjeux

Résumé

Les échanges entre littérature et cinéma n’ont jamais cessé d’enrichir ces deux domaines de la création artistique depuis la fin du XIXème siècle. Le cinéma s’impose de plus en plus sur la scène artistique, commerciale et culturelle et requiert plus d’importance grâce aux multiples adaptations des textes romanesques, lesquelles adaptations filmiques oscillent entre la fidélité et la trahison. Dans cet article, nous nous proposons de mettre en lumière les échanges s’établissant entre le cinéma et la littérature marocains à travers une étude de cas. Nous allons étudier les représentations de l’enfant dans le roman Les étoiles de Sidi Moumen de Mahi Binebine et de son adaptation Les chevaux de Dieu de Nabil Ayouch. Le but est de traiter des similitudes et des différences entre ces deux modes d'expression artistique en se basant sur l’analyse filmique, sociocritique, sémiologique et linguistique. Il ressort de l’analyse du corpus que les échanges entre les deux arts sont multiples, les trahisons effectuées montrent néanmoins une certaine autonomie chez le réalisateur.Si la littérature et le cinéma se rejoignent et se complètent à bien des égards, les deux formes d’arts s'opposent compte tenu de leur nature et de l’engagement artistique des auteurs.

Biographie de l'auteur-e

Abdelaadim Tahiri, Enseignant-chercheur, Université Cadi Ayyad (Safi) Maroc

Enseignant-chercheur, Université Cadi Ayyad (Safi) Maroc

Téléchargements

Publié-e

10-07-2021