Engagement et devoir de mémoire dans L’aîné des orphelins de Tierno Monénembo

Auteurs-es

  • Yassine BOUROUAHA

Mots-clés :

Histoire, Fiction, Génocide, Engagement, Mémoire

Résumé

L'Aîné des orphelins s'inscrit dans le cadre de l'opération "Rwanda : écrire par devoir de mémoire", organisée en 1998 par l'Association Arts et Médias d'Afrique quatre ans après le massacre des Tutsi par des extrémistes Hutu. À travers ce roman, Tierno MONÉNEMBO cherche à dépeindre à ses lecteurs l’époque du génocide qu’a connue le Rwanda pour qu’il ne passe pas dans l’oubli. Le roman se présente comme une réécriture de l’histoire du génocide, une documentation romancée pour mémoriser ce moment fort de l’Histoire du Rwanda, voire du monde entier. De ce fait, Histoire et fiction se chevauchent dans un réseau complexe pour bâtir l’œuvre de Monénembo. L’idée du témoignage est renforcée par l’introduction des événements du passé. On y trouve donc toutes les thématiques relatives à la souffrance, au malheur et la Mémoire. C’est ainsi que Tierno Monénembo passe pour un historien qui, loin de juger ou condamner les actes humains, si violents soient-ils, essaie de transposer la réalité du génocide à travers la fiction.

Téléchargements

Publié-e

03-12-2021

Numéro

Rubrique

Articles