PRÉVALENCE DE QUELQUES FACTEURS DE RISQUE CARDIO-MÉTABOLIQUES CHEZ LES PERSONNES PRIVÉES DE LIBERTÉ EN 2020, PARAKOU, BÉNIN

Auteurs-es

  • Adébayo Alassani
  • Ibrahim Mama Cissé Université de Parakou
  • Hugues Dohou Université de Parakou
  • Albert Comlan Dovonou Université de Parakou
  • Hubert Kolawolé Ossè Université de Parakou
  • Armand Wanvoègbè Université d'Abomey-Calavi
  • Léopold Codjo Université d'Abomey-Calavi

DOI :

https://doi.org/10.34874/IMIST.PRSM/RMSP/41186

Mots-clés :

Risque cardio-métabolique, personnes privées de liberté, Parakou, Bénin

Résumé

Introduction : Les maladies non transmissibles constituent un problème de santé publique mondiale. La présente étude s’est intéressée à l’étude des facteurs de risque cardio-métaboliques chez les sujets privés de liberté détenus à Parakou.

Méthode d’étude : Il s’agissait d’une étude transversale et descriptive qui avait concerné les personnes privées de liberté âgées d’au moins 18 ans détenues à la prison civile de Parakou et qui avaient donné leur consentement. Les variables étudiées étaient relatives aux données sociodémographiques, au mode de vie, aux comorbidités, aux données cliniques, aux conditions de détention et à la glycémie. L’analyse des données a été faite par logiciels EPIINFO version 7 et STATA 11.

Résultats : La population d’étude était composée de 393 sujets. Une prédominance masculine était observée avec un sex-ratio 0,06. La moyenne d’âge était de 39,05±10,71 ans. La consommation de l’alcool était observée chez 5,1% et celle du tabac chez 37,7%. L’inactivité physique et la durée de sommeil nocturne courte étaient observées respectivement chez 49,3% et 37,7% des sujets. Le surpoids était observé chez 7,6% et une obésité abdominale chez 4,8% des sujets.L’anxiété et la dépression étaient présentes respectivement chez 40% et 6,4% des sujets. L’hypertension artérielle était observée chez 47,6% et le diabète chez 1,5%. 

Conclusion : L’hypertension artérielle, le tabagisme, l’inactivité physique, la durée de sommeil courte, l’apport insuffisant en fruits et légumes et l’anxiété sont les principaux facteurs de risque cardio-métaboliques observés chez les personnes privées de liberté à Parakou.

 

Bibliographies de l'auteur-e

Ibrahim Mama Cissé, Université de Parakou

Faculté de Médecine

Hugues Dohou, Université de Parakou

Faculté de Médecine

Albert Comlan Dovonou, Université de Parakou

Faculté de médecine

Hubert Kolawolé Ossè, Université de Parakou

Faculté de médecine

Armand Wanvoègbè, Université d'Abomey-Calavi

Faculté des sciences de la santé

Léopold Codjo, Université d'Abomey-Calavi

Faculté des sciences de la santé

Téléchargements

Publié-e

31-12-2023

Numéro

Rubrique

Article original