LE CANCER DU SEIN MULTIPLE SYNCHRONE IPSILATÉRAL : PROFIL ÉPIDÉMIOLOGIQUE, CLINIQUE ET ANATOMOPATHOLOGIQUE

Auteurs-es

  • Amani Guezguez Service de gynécologie-obstétrique, Hôpital universitaire Farhat Hached de Sousse
  • ons kaabia Service de gynécologie-obstétrique, Hôpital universitaire Farhat Hached de Sousse
  • nihed abdessayed Service d'anatomopathologie, Hôpital universitaire Farhat Hached de Sousse

DOI :

https://doi.org/10.34874/IMIST.PRSM/RMSP/37333

Mots-clés :

Cancer du sein, Multifocal, Multicentrique, Épidémiologie, Anatomopathologie

Résumé

Introduction : Le diagnostic, la prise en charge et l’impact pronostique des cancers du sein multiples synchrones ipsilatéraux (CSMSI) restent un dilemme dans la littérature scientifique. L’objectif de notre étude était de déterminer les particularités épidémiologiques, cliniques et anatomopathologiques de ces cancers.

Méthodes : On a mené une étude rétrospective à l’hôpital universitaire Farhat Hached de Sousse sur une période de 11 ans allant du 1er janvier 2010 au 31 décembre 2020.

Résultats : Nous avons recruté 159 cas de CSMSI. L'âge moyen de notre population était de 51.6 ans. 13.2% avaient des antécédents familiaux de cancer du sein, 10.1% étaient nullipares et 16.4% avaient utilisé des contraceptifs oraux. Le stade clinique le plus fréquent était le stade II. L’aspect de l’écho-mammographie était en faveur de lésions malignes multifocales et multicentriques dans 41.9% et 27.8% des cas respectivement. La sensibilité de l’IRM mammaire (imagerie par résonnance magnétique) pour les lésions multifocales et multicentriques était de 92.9% et de 66.7% respectivement. Le carcinome canalaire infiltrant était le type histologique prédominant. La taille tumorale histologique moyenne était de 31mm±16.6mm. Le grade SBR de la tumeur index le plus retrouvé était le grade II. Différents grades histologiques ont été constatés dans le même sein dans 5 cas. Il y avait une prédominance du sous type luminal B. 20.1% des patientes avaient un engainement périnerveux et 28.9% une invasion lymphovasculaire. Les limites d’exérèse étaient pathologiques dans 25.15% des cas.

Conclusion : D’après nos résultats, le système actuel de stadification du cancer du sein est perfectible. En effet, l'importance de l'hétérogénéité inter-lésionnelle peut fortement suggérer qu'une caractérisation biologique plus précise de toutes les lésions devrait être envisagée dans le cancer du sein multiple.

Téléchargements

Publié-e

31-12-2023

Numéro

Rubrique

Article original