Variation intraspécifique du potentiel invasif de la morelle jaune (Solanum elaeagnifolium Cav.) au Maroc : Influence des conditions écologiques.

S. BEN GHABRIT, M. BOUHACHE, A. BIROUK, C. BON

Résumé


Le potentiel invasif (PI) de Solanum elaeagnifolium Cav. (SOLEL) au Maroc et les conditions écologiques qui le favoriseraient ne sont pas connus. L’objectif de cette étude a été donc d’évaluer la variabilité du PI et sa structuration et identifier les conditions écologiques favorisant la classe de PI la plus invasive. Pour ce faire, le PI de 188 populations représentatives de différentes conditions écologiques présentes au Maroc a été déterminé par l’analyse de traits d’histoire de vie de SOLEL liés à la reproduction sexuée. L’analyse de la variabilité du Pi et de sa structuration par Classification Ascendant Hiérarchique (CAH) et Analyse Discriminante Linéaire (ADL) a permis d’établir des classes de PI. L’influence des conditions écologiques sur la distribution de ces classes de PI a été évaluée.

 L’analyse des 11 variables choisies a montré une grande variabilité phénotypique de SOLEL. L’analyse par regroupement a mis en évidence quatre groupes distincts de PI.  Pour chacune des six variables liées au PI, la comparaison des moyennes de ces groupes a défini quatre classes de PI, la classe la plus invasive ayant le plus grand nombre de moyennes les plus élevées. L’étude de l’influence des conditions écologiques sur la distribution des classes de PI a montré que les conditions climatiques et d’altitude les plus sévères favoriseraient la classe la plus invasive.

 


Mots-clés


Mots clés : invasion biologique, analyse de regroupement, morelle jaune, écologie, plante exotique envahissante.

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.