Effet de l’innovation financière sur la stabilité de la demande de monnaie : une évidence en Afrique subsaharienne

Gregory Mvogo

Résumé


Depuis 2007, plusieurs pays d'Afrique subsaharienne sont témoins du développement de l'argent mobile, qui transforme l'offre de services financiers. Cet article examine la relation entre la demande de monnaie et l’innovation financière dans les économies d’Afrique subsaharienne en utilisant le modèle autorégressif à retard échelonné en panel. Les résultats obtenus à partir de la technique de cointégration de (PESARAN et SHIN, 1999) confirment qu’une relation de long terme existe entre M2 et ses déterminants : le PIB, l’inflation, le taux d’intérêt créditeur et l’inflation. Surtout, Nos résultats montrent que la mobile monnaie influence positivement et significativement la demande de monnaie aussi bien au sens strict qu’au sens large. Aussi, que le nombre de distributeurs automatiques influence positivement mais non significativement la demande de monnaie au sens large. Ainsi, la non prise en compte de l’expansion du nombre de distributeurs automatiques de billet peut conduire à une mauvaise spécification de la demande de monnaie. Et donc, les autorités monétaires doivent intégrer explicitement l’effet de l’innovation financière pour une efficacité de leurs actions de politique visant à stabiliser les économies.

Mots-clés


fonction de demande de monnaie, ARDL en panel, Afrique subsaharienne, innovation financière

Texte intégral :

PDF