L’acceptation technologique: Modèles d’intention

Mourad Kamhi, Abdelouhab Salahddine

Résumé


La littérature contemporaine en sciences de gestion préconise une partie capitale à l’explication du comportement individuel vis-à-vis des nouvelles technologies. Cette tendance a émergé dans les milieux académiques vers les années soixante-dix avec l’avènement de la théorie de l’action raisonnée de Ajzen en 1975. Cette dernière sera par la suite le socle de plusieurs études ultérieures en l’occurrence le modèle de l’acceptation technologique de Davis. A travers cet article, nous allons essayer de lever le voile sur les modèles jugés les plus prédictifs en matière de l’acceptation technologique. Nous allons donc passer en revue les modèles d’intention à savoir : La théorie de l’action raisonnée (Ajzen & Fishbein, 1980 ; Fishbein & Ajzen, 1975) ; le modèle de l’acceptation technologique (Davis, 1989) ; le modèle de l’acceptation technologique (Venkatesh & Davis, 2000) ; la théorie Unifiée de l’Acceptation et de l’Utilisation des Technologies (Venkatesh, 2003) et le modèle de l’acceptation technologique (Venkatesh et Bala, 2008).

Mots-clés


Acceptation technologique, modèles d’intention, TAM, UTAUT

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.