Mobilisations protestataires et enjeux politiques des ressources naturelles au Sahara : Essai d’analyse Néo-institutionnaliste

Abdessamad EL HARCHICHE

Résumé


Les ressources naturelles constituent une source de conflits et de tensions entre le Maroc et le Front Polisario qui se bat pour se donner une légitimité sur le plan international. L’analyse de la position des parties prenantes du conflit permet de comprendre profondément l’instrumentalisation politique et économique des ressources naturelles au Sahara. Le Front Polisario ne cesse de dénoncer au niveau national et international l’exploitation des ressources naturelles au Sahara. Toutefois, le Maroc avance que le Sahara était un territoire pauvre et désertique à l’époque de la colonisation espagnole ; mais au fil des années, des projets de grande envergure au Sahara ont pu avoir lieu. Dans le cadre de cette étude, on a démontré les causes des mobilisations protestataires autour de l’exploitation des ressources naturelles au Sahara. Sur le plan méthodologique, afin de mieux répondre aux questions soulevées pour les fins de cette étude, on a fait appel à l’approche Néo-institutionnaliste. Ce cadre théorique constitue le paradigme le plus pertinent pour mieux appréhender la position des protagonistes du conflit.


Mots-clés


Néo-institutionnalisme du choix rationnel, Néo-institutionnalisme historique, Néo-institutionnalisme sociologique, Néo-institutionnalisme discursif, Capacité discursive, Ressources naturelles, Sahara, Maroc, Front Polisario, Conflit.

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Creative Commons License
Cette oeuvre est protégée sous licence CC Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 4.0 Licence Internationale.