La gestion des réserves de change en Afrique centrale depuis 1990 : faits stylisés et évolution

Yann NOUNAMO

Résumé


L’objectif de ce papier est de présenter les faits stylisés, l’évolution des réserves de change et les facteurs explicatifs de l’évolution de ces avoirs en Afrique centrale depuis 1990 à la lumière de la littérature théorique et empirique. Après avoir mis en évidence les faits stylisés qui conditionne par ailleurs la gestion des réserves de change de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), nous constatons, en second lieu une évolution en cinq phases liés à des facteurs à la fois endogènes et exogènes. En troisième lieu, nous suggérons des recommandations liées à une amélioration de la gouvernance de la banque par une meilleure gestion interne et un accroissement de la transparence, ainsi qu’une amélioration de la gestion des ressources pétrolières dans l’union pour un renforcement du processus d’intégration régionale et l’assainissement du climat des affaires.


Mots-clés


réserves de change, Afrique centrale

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.48375/IMIST.PRSM/remses-v5i3.19799

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




ISSN: 2489-2068

Les articles soupçonnés de plagiat ou de piratage engagent spécialement et uniquement les auteurs soumissionnaires.