Expliquer l'intention de départ volontaire des nouveaux salariés en Afrique : cas des PME ivoiriennes

Auteurs-es

  • Nourougo BAMBA Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa Laboratoire LAREG (Daloa) et LARGE (Bouaké )

DOI :

https://doi.org/10.48424/IMIST.PRSM/ram-v1i7.28318

Mots-clés :

La négligence de l'intégration, insatisfaction au travail, intention de départ volontaire, PME ivoiriennes, démarche d'intégration, conditions de travail

Résumé

Le processus d'intégration est une phase importante aussi bien pour un employé nouvellement recruté que pour l'entreprise elle même.  L'échec potentiellement culturelle de ce processus conduit vers la perte d'un nouveau talent et une hausse des coûts pour l'entreprise. L'objectif général de cette recherche est d'expliquer l'intention de départ volontaire des nouveaux employés dans la perspective de contribuer à comprendre le processus d'échec d'intégration dans les PME ivoiriennes. Spécifiquement,  nous avons visé le rôle médiateur de l'insatisfaction au travail dans la relation entre la négligence des facteurs d'intégration et l'intention de départ volontaire des nouveaux employés des PME ivoiriennes.  La méthodologie mise en oeuvre à mobilisé successivement une enquête qualitative, une enquête quantitative sur respectivement un échantillon de 20 et 102 salariés suivies d'une analyse par les régressions multiples.  Les résultats montrent que l'échec du processus d'intégration dans ces PME provient essentiellement de la négligence de la démarche d'intégration (accueil,  tuteur,  présentation aux autres,  matériel et outillage ) et de la négligence des détentes et encouragements (festins et solidarité ) envers les nouveaux salariés.  Ces deux facteurs amplifient significativement l'intention de départ volontaire par le canal de l'insatisfaction au travail liée aux conditions de travail.

Téléchargements

Publié-e

07-07-2022

Numéro

Rubrique

Articles