Profil du dirigeant, choix des mécanismes de gouvernance et performance des entreprises familiales africaines: une analyse à partir des données sénégalaises.

Auteurs-es

  • Melyan MENDY Université Assane Seck de Ziguinchor
  • Anta DIOP Laboratoire SERGe UFR Sciences Economiques et de Gestion Université Gaston Berger de Saint-Louis

DOI :

https://doi.org/10.48424/IMIST.PRSM/ram-v3i1.11194

Mots-clés :

Entreprise familiale, gouvernance familiale, profil du dirigeant, gouvernance d’entreprise, performance.

Résumé

A partir des données sénégalaises nous avons cherché d’une part à identifier les caractéristiques des entreprises familiales africaines, les caractéristiques de leurs dirigeants et leurs modes de gouvernance et, d’autre part à analyser et à expliquer les liens entre les pratiques de gouvernance ainsi identifiées et la performance de ces entreprises. Nous avons procédé à une étude exploratoire qualitative suivie d’une analyse statistique confirmatoire des données collectées auprès de cent vingt-cinq (125) entreprises familiales sénégalaises réparties dans les régions de Ziguinchor, Thiès, Saint-Louis, Diourbel et Dakar. Nous avons obtenu plusieurs résultats empiriques. Ainsi l’appartenance du dirigeant à la famille propriétaire influe sur le choix des mécanismes de gouvernance d’entreprise. En effet, au Sénégal les mécanismes de gouvernance privilégiés par les entreprises familiales dépendent du type de dirigeant. La réunion familiale, l’assemblée familiale et le conseil de famille sont privilégiés lorsque le dirigeant est un membre de la famille. Alors que pour un dirigeant extérieur à la famille, l’entreprise familiale favorise le conseil d’administration ou le directoire et le conseil de surveillance. Par ailleurs, les entreprises familiales sénégalaises dirigées par un manager non familial font plus de performance, en termes de résultat net, que celles à dirigeant familial. Les propriétaires sont plus satisfaits lorsque le dirigeant est un membre de la famille que s’il s’agit d’un dirigeant extérieur. Mais les mécanismes de gouvernance des entreprises familiales n’ont pas d’impact significatif sur leur performance.

Bibliographies de l'auteur-e

Melyan MENDY, Université Assane Seck de Ziguinchor

Département Economie-Gestion

Enseignant-Chercheur

Anta DIOP, Laboratoire SERGe UFR Sciences Economiques et de Gestion Université Gaston Berger de Saint-Louis

Section Sciences de gestion

Doctorante 

Téléchargements

Publié-e

07-04-2018