Gouvernance territoriale, conflits territoriaux : quelles solutions ?

Wafae Nada Nejjar

Résumé


Le territoire est un espace de création collective des ressources qui allie des acteurs privés (entreprises), publics (collectivités territoriales, établissements publics, …) et aussi sociaux (associations, syndicats, groupes de pression…). Inévitablement, ces configurations, à la fois plurales et évolutives, aboutissent à des conflits « territorialisés ». Dans ce contexte, la réalisation de projets collectifs suppose une harmonisation et donc la nécessité de mise en place d’une multitude de dispositifs. La coordination et la négociation deviennent nécessaires afin d’accompagner le territoire vers les objectifs souhaités dans le but de créer de nouveaux lieux de concertation et de nouvelles actions et décisions.

 

La gouvernance territoriale demeure, la condition sine qua non pour résoudre ces conflits territorialisés et parvenir, par le biais de la participation et de la négociation des différents acteurs, chacun avec son rayon d’action, à la cohésion territoriale. Elle est alors susceptible de prendre différentes formes (gouvernance privée, gouvernance publique et gouvernance mixte) en fonction de la nature de ces compromis et des logiques d’appropriation et de pouvoir.


Mots-clés


Gouvernance, territoire, pouvoir, conflits, participation, négociation.

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.48407/IMIST.PRSM/ot-n2.6505

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.