Métastase gastrique d’un mélanome choroïdien

Auteurs-es

  • M. El Alaoui Service des urgences, chirurgicales Hôpital Ibn Sina, CHU de Rabat - Salé
  • G. Drissi
  • M. Aalala
  • A. Benchekroune

DOI :

https://doi.org/10.48408/IMIST.PRSM/mm-v34i1.1406

Mots-clés :

Métastases gastriques, mélanome, choroïde

Résumé

Introduction : Les métastases gastriques d’un mélanome choroïdien sont exceptionnelles. La symptomatologie clinique est souvent non spécifique responsable d’un retard diagnostique. Seule une chirurgie radicale lorsqu’elle est possible permet une chance de survie.

Observation : Patiente âgée de 60 ans, traitée pour mélanome choroïdien en 2007, admise aux urgences pour une hématémèse de faible abondance. La patiente a rapporté également des épigastralgies depuis trois mois et une perte pondérale de 10 kg. La fibroscopie oesogastroduodénale a objectivé de multiples ulcérations fundiques avec un saignement minime. L’histologie a révélé une métastase d’un mélanome. La TDM n’a pas montré d’autres localisations secondaires. Une gastrectomie totale était envisagée. La patiente est cependant décédée à la suite d’une hémorragie foudroyante avant qu’aucun geste d’hémostase n’ait été tenté.

Discussion : La symptomatologie clinique de ces métastases est atypique, et les complications sont rarement révélatrices. A la fibroscopie oesgastroduodénale, la présence d’un ou plusieurs nodules noirâtres parfois surmontée d’une ulcération permet d’évoquer le diagnostic. L’himmunohistochimie confirme le diagnostique et principalement devant des lésions achromiques. Le bilan d’extension doit rechercher d’autres localisations secondaires : pulmonaires, hépatiques, péritonéale. Le traitement est chirurgical et ne doit être envisagée que si la résection complète est possible ou en cas de complication. La survie des métastases gastriques des mélanomes est liée au caractère complet de la résection.

Conclusion : L’exploration endoscopique doit être envisagée devant toute symptomatologie digestive chez des patients ayant un antécédent de mélanome. Le diagnostic précoce permet la réalisation d’un geste chirurgical radical et donne une chance de survie au patient.

Téléchargements

Publié-e

18-09-2013

Numéro

Rubrique

Cas cliniques