Technique de Longo dans le traitement des hémorroïdes grade III et IV

Auteurs-es

  • E. M. Aalala Service chirurgie viscérale et proctologie hôpital militaire d’Instruction Mohammed V CHU de Rabat
  • M. Alaoui
  • F. Benaghmouch
  • M. H. Tahiri
  • S. Kandri 

DOI :

https://doi.org/10.48408/IMIST.PRSM/mm-v34i1.1402

Mots-clés :

Hémorroïdes, hémorroïdopexie – Longo.

Résumé

Introduction : La technique de Longo, appelée aussi anopexie circulaire est utilisée dans le traitement des prolapsus hémorroïdaires stade III et IV, Le but de ce travail est de rapporter ses résultats et démontrer son intérêt.

Matériel et Méthode : Vingt et un patients ont été opérés par cette technique. Les hémorroïdes étaient classées respectivement stade III et IV chez treize et huit malades. Ces derniers étaient revus en consultation à deux mois, six mois et un an, permettant un recueil des données.

Résultats : La durée moyenne d’intervention était de 38 minutes, celle de l’hospitalisation de 2,2 jours. Pas d’incident en peropératoire, la mortalité était nulle, le taux de complication est évalué à court, moyen et à long terme, il était de 23,80% (n =5) : deux hémorragies (9,52%) au niveau de la ligne d’agrafes, deux retentions aigues d’urine (9,52%) et une thrombose hémorroïdaire externe (4,76%). Le traitement antalgique prescrit était de palier I. la prescription de soins locaux post opératoires n’était pas nécessaire. Le suivi postopératoire a décelé un saignement à la selle chez un patient, un autre avait une récidive du prolapsus associé aux rectorragies et un dernier présentait une sténose modérée totalement asymptomatique du site d’agrafage facilement dilatable. Dix-huit patients (85,71%) ne présentaient aucune symptomatologie et étaient totalement satisfaits, deux malades l’étaient moyennement, et un patient était insatisfait.

Discussion : Cette étude a révélé qu’il s’agit d’une technique efficace avec 85,71% de résultats satisfaisants et une morbidité faible. Longo avait rapporté 91% de bons résultats chez 144 patients opérés par le même procédé. Des soins locaux contraignants n’étaient pas nécessaires, ce qui est un facteur principal dans le confort postopératoire.

Conclusion : L’anopexie circulaire est une technique efficace permettant une convalescence rapide avec un faible taux de complication, dont la qualité des résultats dépendrait du geste technique.

Téléchargements

Publié-e

18-09-2013

Numéro

Rubrique

Articles originaux