Les langues de travail dans les entreprises en Algérie ; le cas de la Sonatrach

Fatima-Zohra CHERFAOUI

Résumé


Cette étude porte sur les rapports entre langues et situations de travail en Algérie baséé sur une enquete de terrain. Basée sur une enquête de terrain menée au sein d’une grande entreprise publique algérienne : la Sonatrach, la recherche se propose d’étudier l’usage des langues et des pratiques langagières et d’identifier les critères qui déterminent le choix de la langue du travail dans l’entreprise.

J’ai procédé à une approche sociolinguistique ethnographique qui s’appuie sur l’analyse des données empiriques recueillies en « immersion » dans l’entreprise. Plusieurs outils ont été manipulés dont : l’observation ethnographique, les entretiens semi-directifs, les questionnaires et l’analyse des documents écrits de l’entreprise.

Les résultats des données révèlent une entreprise plurilingue. Les employés pratiquent, à l’oral ou à l’écrit, plusieurs langues en distribution complémentaire dont l’usage varie d’une situation à l’autre. L’enquête m’a aussi permis d’identifier les facteurs qui déterminent le choix des langues de travail dans cette entreprise.



Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.48384/IMIST.PRSM/lcs-v7i1.26415



Creative Commons License
Cette oeuvre est protégée sous licence CC Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0 Licence Internationale.