Microphtalmie postérieure : A propos d’un cas et revue de littérature

Auteurs-es

  • N. Nadia Salam Faculté de Médecine et de pharmacie Casablanca
  • A. Mchachi
  • I. Bouziane
  • M. El Belhadji
  • L. Benhmidoune
  • A. Amraoui

DOI :

https://doi.org/10.48400/IMIST.PRSM/JSMO/9792

Mots-clés :

Microphtalmie, hypermétropie, longueur axiale,

Résumé

Objectif: Analyser les caractéristiques cliniques du segment postérieur de l’œil au cours de la microphtalmie postérieure à travers une observation et une  revue de  littérature.

Cas clinique: Nous avons porté le diagnostic de microphtalmie postérieure chez une jeune patiente de 24 ans, qui présentait une importante hypermétropie des deux yeux associée à une amblyopie profonde. La longueur axiale du globe oculaire était de 13,4 mm tandis qu’un épaississement fovéolaire était mis en évidence à l’OCT associé à une rétinite ponctuée albescente objectivée à l’angiographie à la fluorescéine.

Discussion: Une grande variété de modifications du segment postérieur congénitales ou acquises peut être rencontrée chez les patients présentant une  microphtalmie postérieure. Bien que la forte hypermétropie et le pli rétinien papillo-maculaire surélevé soient les principales causes de déficience visuelle, d'autres changements choriorétiniens, comme la rétinopathie pigmentaire, les  plis  choriorétiniens et le syndrome d'effusion de l'uvée, devraient être considérés comme des causes de perturbation visuelle chez les patients atteints de cette anomalie.

Conclusion : Un diagnostic précoce échographique, un suivi étroit, et une gestion appropriée des complications de la microphtalmie postérieure  sont obligatoires pour maintenir ou améliorer la fonction visuelle chez ces patients

 

 

Biographie de l'auteur-e

N. Nadia Salam, Faculté de Médecine et de pharmacie Casablanca

Service d'ophtalmologie Adulte Casablanca

Hopital 20 Aout 

Téléchargements

Publié-e

10-06-2019

Numéro

Rubrique

Cas cliniques