Particularités du décollement de rétine du pseudophake (à propos de 132 cas). Distinctive features of pseudophake retinal detachment (about 132 cases)

Auteurs-es

  • D. Fofana Faculté de Médecine et de Pharmacie de Casablanca. Service d'Ophtalmologie adulte. Hôpital 20 Août 1953. CHU Ibn Rochd
  • R. Ryad Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca. Université Hassane II. Ain chock Service d’Ophtalmologie adulte. Hôpital 20-Août-1953. Casablanca, Maroc
  • C. Bouende Bouende Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca. Université Hassane II. Ain chock Service d’Ophtalmologie adulte. Hôpital 20-Août-1953. Casablanca, Maroc
  • A. Mchachi Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca. Université Hassane II. Ain chock Service d’Ophtalmologie adulte. Hôpital 20-Août-1953. Casablanca, Maroc
  • Y. Sami Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca. Université Hassane II. Ain chock Service d’Ophtalmologie adulte. Hôpital 20-Août-1953. Casablanca, Maroc
  • L. Benhmidoune Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca. Université Hassane II. Ain chock Service d’Ophtalmologie adulte. Hôpital 20-Août-1953. Casablanca, Maroc
  • A. Amraoui Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca. Université Hassane II. Ain chock Service d’Ophtalmologie adulte. Hôpital 20-Août-1953. Casablanca, Maroc
  • M. El Belhadji Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca. Université Hassane II. Ain chock Service d’Ophtalmologie adulte. Hôpital 20-Août-1953. Casablanca, Maroc

DOI :

https://doi.org/10.48400/IMIST.PRSM/JSMO/13353

Mots-clés :

décollement de rétine, pseudophake, décollement postérieur du vitré, facteurs de risques, vitrectomie

Résumé

Résumé

Introduction.-Le décollement de rétine représente l’une des complications graves de la chirurgie de la cataracte. Un tiers des décollements de rétine opérés surviennent chez des patients pseudophaques ou aphakes  

 L’objectif de notre étude est de décrire les caractéristiques  cliniques, les difficultés chirurgicales ainsi que les résultats anatomiques et fonctionnelles du décollement de rétine du pseudophake.

Patients et méthodes.- Etude rétrospective  descriptive  sur 132 patients pseudophakes opérés  de  décollement de rétine sur  une période de 5 ans.       Nous avons exclu  les décollements de rétine du pseudophake non opérés ou  de l’aphake. Les caractéristiques épidémiologiques, cliniques et les modalités thérapeutiques  ont été analysées. Le suivi minimum était de 14 mois.

Résultats.- La moyenne d’âge  était de 54,55 ans ± 16, 77  avec une nette prédominance masculine (sex ratio de 2,38).  Une myopie forte était retrouvée chez 27,2 % des patients, une capsulotomie au laser Yag : 7,6%, un antécédent de décollement de rétine controlatérale : 8,3% et familial : 9,8. L’acuité visuelle initiale était  inferieure à 1/10  chez 92,5%  des patients. Les difficultés chirurgicales  étaient essentiellement liées à la visibilité de la périphérie retienne par une dilatation moyenne (62,1%) et un capsulophémosis (24,2%).  La chirurgie était réalisée par voie endoculaire  dans 90,9% et par voie externe dans 9,1%. La réapplication anatomique première était de 90,9% pour les deux procédures. L’acuité visuelle finale était supérieure à 1/10 dans  33,3 %  des cas.

Discussion.- Le décollement postérieur du vitré (DPV) augmente l’incidence du décollement de rétine après chirurgie de cataracte. Le risque de DPV et du décollement de rétine  paraient en revanche nettement plus important en cas de rupture capsulaire postérieure avec issue de vitré peropératoire, chez le sujet myope fort, le sujet jeune (avant 60 ans) ou après capsulotomie au laser YAG.  Les difficultés chirurgicales sont surtout liées à la mauvaise visibilité  de la périphérie rétinienne en peropératoire. Plusieurs études ont montré la  chirurgie  endoculaire  chez le pseudophake par rapport à la chirurgie externe avec un meilleur taux de réapplication  anatomique.

Conclusion.- Le statut du vitré en préopératoire de la chirurgie de cataracte conditionne le risque du décollement de rétine. Ce risque est accru en présence de certains nombres de facteurs de risques. Les difficultés chirurgicales sont liées à la mauvaise visibilité  de la périphérie rétinienne. La prise en charge de nécessite souvent une chirurgie endoculaire de première intention.

 

Summary

Introduction. - Retinal detachment remains one of the serious complications of cataract surgery. About one-third of operated retinal detachments occur in aphakic or pseudophakic patients. The aim of our study is to describe the clinical features, surgical difficulties and anatomical and functional results of pseudophak retinal detachment.

Patients and methods. - A retrospective study of 132 pseudophakic operated retinal detachment patients over a 5-year period. Clinical features and therapeutic modalities were analyzed. We excluded retinal detachments from the unoperated pseudophake or aphake. The minimum follow-up was 14 months.

Results. - The mean age was 54.55 years ± 16.77 with a marked male predominance (sex ratio H / F at 2.38). Strong myopia was found in 27.2% of patients, a Yag laser capsulotomy: 7.6%, a history of contralateral retinal detachment: 8.3% and familial: 9.8. Initial visual acuity was less than 1/10 in 92.5% of patients. The surgical difficulties were mainly related to the visibility of the perimeter retained by a mean dilatation (62.1%), a capsulophemosis (24.2%), a secondary cataract (19.7%) and a posterior capsulotomy of small size (12.1%). Surgery was performed endoscopically in 90.9% and externally in 9.1%. The first anatomical reapplication was obtained in 90.9%. Final visual acuity was greater than 1/10 in 33.3% of cases.

Discussion.- Posterior detachment of vitreous  increases the incidence of retinal detachment after cataract surgery. On the other hand, the risk of  Posterior detachment of vitreous appears to be much greater in case of posterior capsular rupture with intraoperative vitreous, in the short-sighted person, the young subject (before 60 years of age) or after YAG laser capsulotomy. The surgical difficulties are mainly related to the poor visibility of the retinal periphery intraoperatively. Several studies have shown that surgery favors vitrectomy in pseudophake compared to external surgery with a better rate of anatomical reapplication

Conclusion.- The preoperative vitreous status of cataract surgery conditions the risk of retinal detachment. This risk is increased in the presence of certain numbers of risk factors. Management of this type of retinal detachment often requires first-line endo-ocular surgery.

Téléchargements

Publié-e

10-06-2019

Numéro

Rubrique

Articles originaux