Le syndrome de Plummer Vinson:à propos de 50 cas

Auteurs-es

  • Ahlam El Ghmari Service d'hépato-gastro-enterologie CHU HASSAN II FES
  • Kaoutar Ez-zouak,Maria Lahlali, Asmae Lamine, Nada Lahmidani, Amine El Mekkaoui
  • Mounia El Yousfi, Sidi Adil Ibrahimi, Mohammed El abkari, Dafr-Allah Benajah, Hakima Abid

DOI :

https://doi.org/10.48401/IMIST.PRSM/jmsm-v23i2.39013

Mots-clés :

Anémie ferriprive, Dilatation endoscopique, Dysphagie, Syndrome de Plummer Vinson

Résumé

Le syndrome de Plummer-Vinson (SPV) est une entité pathologique rare, survenant essentiellement chez la femme jeune. La symptomatologie est dominée par une dysphagie haute avec anémie ferriprive et un anneau au niveau de l’œsophage cervical à l'endoscopie digestive haute. L’objectif de notre travail est de rapporter les aspects épidémiologiques, endoscopiques et évolutifs des patients suivis au sein de notre formation pour SPV.

Matériels et méthodes : c'est une étude rétrospective descriptive, étalée sur une période de 10 ans, allant de Janvier 2010 à Aout 2020 au cours de la quelle 50 cas de SPV ont été colligés.

Résultats :L’âge moyen des patients était de 46 ans [14 à 77 ans] avec une nette prédominance féminine (sexe Ratio H/F de 0.28). Le motif de consultation était . L’évolution était bonne chez 100% des cas alors qu’on a colligé un cas de tumeur ORL après 10 ans d’évolution et un cas de tumeur de l’œsophage diagnostiqué après dilatation. Dans notre étude , le SPV était associé avec une maladie cœliaque dans 3cas, un foie d’hépatopathie chronique dans 5 cas et 4 cas d’œsophagite disséquante avec l’aspect de décollement muqueux lors des biopsies œsophagiennes.

Conclusion :Le SPV est une entité rare avec un risque prouvé de cancer de l’œsophage et de la région oro-pharyngée nécessitant une surveillance endoscopique.

Biographie de l'auteur-e

Ahlam El Ghmari, Service d'hépato-gastro-enterologie CHU HASSAN II FES

service d'hépatogastro enterologie

Téléchargements

Publié-e

08-11-2023

Numéro

Rubrique

Article original