Vers un nouveau modèle industriel durable : une illustration avec le secteur aéronautique marocain

Jihane BAKKALI, El Mehdi KERRAOUS

Résumé


Le concept du développement durable est innovateur en matière de théorie de développement. En effet, il appelle une prise de conscience mondiale des méfaits du modèle de croissance contemporain, sans considération pour l’intérêt général de pouvoir assurer des conditions de travail et de vie décentes à l’ensemble des populations. Dans un contexte de crise économique et sociale, accompagné de menaces sur les systèmes naturels, la nécessité de refonder le mode de développement est devenue une priorité pour atténuer la pression exercée par l’activité humaine sur la biosphère, et assurer un développement harmonieux entre les hommes d’une part, et les hommes et la nature d’autre part.

Les enjeux du développement durable peuvent alors constituer une opportunité pour l’entreprise de générer un nouveau modèle industriel, et reconstruire sa relation avec ses parties prenantes, dans le cadre de la définition de nouvelles priorités. Cependant, cela implique son intégration dans la dynamique d’un nouveau mode de production et de consommation responsable. Dans ce sens, cet article présentera la contribution du secteur aéronautique marocain à la dynamique nationale de développement durable, à travers sa pratique de démarche sociétalement responsable dans le cadre d’une analyse méso-économique. Il s’avère alors intéressant car le secteur aéronautique n’a encore jamais fait l’objet d’une approche nationale au sujet de l’évaluation de son management responsable.

Ce dernier semble se rapprocher du mode de management socialement responsable tel qu’appréhendé par les normes internationales. Toutefois, cette pratique demeure « conformiste » et respectueuse de la loi. Cependant, au-delà du respect de la loi, les firmes du secteur perçoivent majoritairement le sens de la responsabilité sociale dénotant d’un potentiel d’adaptation à cette culture. Aussi, elles semblent pouvoir s’orienter vers cette pratique de manière plus innovante.

Abstract

The concept of sustainable development is innovative in development theory. Indeed, it calls for a global awareness of the misdeeds of the contemporary growth model, regardless of the general interest of being able to ensure decent working and living conditions for all populations. In a context of economic and social crisis, accompanied by threats to natural systems, the need to re-establish the mode of development has become a priority to reduce the pressure exerted by human activity on the biosphere and ensure a harmonious development between men on the one hand, and men and nature on the other.

The challenges of sustainable development can then be an opportunity for the corporate to generate a new industrial model and rebuild its relationship with its stakeholders, as part of the definition of new priorities. However, this means integrating into the dynamics of a new mode of responsible production and consumption. In this sense, this paper will present the contribution of the Moroccan aeronautics sector to the national dynamics of sustainable development, through its socially responsible management within a meso-economic analysis. Therefore, it is interesting because the aeronautics sector has never been the subject of a national approach regarding the assessment of its responsible management.

The latter seems to tend towards the socially responsible management approach as seen by the international standards. However, this practice remains “conformist” and respectful of the law. Nevertheless, beyond the respect of the law, the majority of the firms of that sector perceive the meaning of the social responsibility indicating a potential to adapt to this culture. Moreover, they seem to be able to move towards this practice in a more innovating way.

 


Mots-clés


Développement durable, entreprise, RSE, industrialisation durable

Texte intégral :

PDF

Références


• Agence intergouvernementale de la Francophonie, (2003), « Atelier de concertation des points focaux sur les synergies entre les Conventions issues de Rio », Rapport de synthèse.

• Bakkali J, (2019), « L’entreprise socialement responsable : cas pratique du secteur aéronautique », Thèse de doctorat d’état en sciences économiques, FSJES, Agdal, Rabat.

• Brundtland Commission, (1987), Our common futur , ed Volker Hauff.

• Code du travail, (2017), 4ième éd, Casablanca.

• De Rosnay J, (1975), Le macroscope, Du seuil, Paris.

• Gond JP. et Igalens J, (2016), La responsabilité sociale de l’entreprise, Que sais-je ? Paris.

• Igalens J.et Peretti JM, (2016), Audit social, Eyrolles, Paris.

• Jonas H, (1979), Le principe de responsabilité, Poche.

• Mackey J.et Sisodia.R , (2016), L’entreprise responsable et consciente, Arena .

• Ministère de l’Economie et des Finances, (2018), « Rapport économique et financier » .

• Organisation des Nations Unies pour le développement industriel, (2014) « Pour un développement industriel inclusif et durable ».

• Peretti J.M, (2006), Gestion des ressources humaines, Vuibert , Paris.

• Pesqueux Y, (2016), Le développement durable une « théorie pratique » ?, HAL

• Secrétariat d’Etat auprès du Ministère de l’Energie, des Mines et du développement durable, chargé du développement durable, (2017), « Stratégie nationale de développement durable 2030 ».

• Secrétariat d’Etat chargé de l’eau et de l’environnement , « Recueil des lois relatives à la protection de l’environnement ».

• Weiss E.B, (2008), Justice pour les générations futures, éd Sang de la terre.

• Weiss E.B, (2009), Le développement durable, une éthique pour le XXIe siècle , Regards sur la terre, p. 222 - 233.


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.