L’effet de la croissance économique et l’Internet sur la qualité de l’environnement : cas de la Tunisie

Auteurs-es

  • Mokhtar HILALI Institut Supérieur de Gestion-Université de Gabes.
  • Rawya AZIZI Institut Supérieur de Gestion-Université de Gabes.

DOI :

https://doi.org/10.48398/IMIST.PRSM/jemed-v6i1.41315

Mots-clés :

Produit Intérieur Brut, courbe environnementale de Kuznets, Internet, Dioxyde de Carbone, Tunisie.

Résumé

L’environnement écologique, qui a été depuis longtemps la véritable source de richesse pour l’être humain, est devenu aujourd’hui la victime. Des efforts de recherches ne cessent d’être focalisés sur la durabilité environnementale. L’étude de la courbe environnementale de Kuznets (CEK) ne cesse d’attirer l’attention des économistes, des politiciens et d’autres. Sa validation est encore loin de faire l’objet d’un consensus. Egalement, l’essor des Technologies de l’information et de la communication (TIC) et en particulier l’Internet est certain. Il est devenu de plus en plus répondu comme moyen de communication, dans les systèmes de production et les modes de vie. Sa prise en considération comme variable explicative serait d’une importance incontestable. L’objectif dans ce papier consiste à étudier l’effet de la croissance économique et de l’Internet sur la qualité de l’environnement pour le cas de la Tunisie durant la période 1987-2018, en utilisant la méthode de Least Squares (NLS and ARMA). Les résultats obtenus montrent que la relation entre les émissions de dioxyde de carbone (CO2) et le produit intérieur brut (GDP) par tête est plutôt en forme de U. Et que
l’augmentation d’un point d’utilisation de l’Internet contribue à réduire les émissions polluantes de 0,014 tonne métrique par habitant. Bref, son utilisation contribue relativement au rétablissement de la qualité de l’environnement écologique.

Téléchargements

Publié-e

06-07-2023

Numéro

Rubrique

Articles