Groupement d’entreprises en Économie Sociale et Solidaire (ESS) et perspectives d’innovation technologique et sociale : une réflexion à partir du modèle de SPL dans le Souss Massa au Maroc

Khadija Askour

Résumé


A l’instar de plusieurs pays, le réseautage productif localisé prend de l’importance au Maroc. Certains auteurs l’assimilent à un SPL (système productif local) marocain, de par la proximité géographique et organisationnelle que les entreprises engagent, en référence au district d’Alfred Marshall. De nombreux travaux et colloques scientifiques mettent en avant la performance du SPL en matière d’innovations qu’il permet mais aussi aux potentiels de développement territorial qu’il accorde. Le partage d’une valeur commune entre des entreprises et/ou des producteurs en coopération, et une meilleure spécialisation dans la production d’un produit ou d’un ensemble de produit, sont les éléments fondateurs de ce type de réseaux.Au Maroc, cette perspective de réseautage se distingue comme une alternative pertinente des pouvoirs publics, envisagée notamment pour des filières et territoires en mal de développement. Plusieurs réseaux de coopération productive, s’inscrivant dans  une démarche d’économie solidaire et de développement territorial, sont identifiés et aussi proposés par les acteurs publics sous la forme de groupement de coopératives.L’objectif de cette réflexion est d’une part de voir en quoi ces groupements de coopératives s’assimilent aux SPL, et d’autre part d’identifier les dimensions innovantes de ce type de projets aussi bien technologiques que sociales en faveur du développement territorial. 

Mots-clés


SPL, économie sociale et solidaire, innovation, développement territorial.

Texte intégral :

pdf

Renvois