Les processus participatifs de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) : Instruments de résistance contre la pauvreté et l’exclusion sociale? Le cas de la ville de Salé (première et deuxième phase)

Auteurs-es

  • Amine El Bouzaidi Université Ibn Tofail - Kénitra

DOI :

https://doi.org/10.48343/IMIST.PRSM/geodev-v9.30598

Mots-clés :

Initiative Nationale du Développement Humain (INDH), lutte contre la pauvreté, exclusion sociale, État, processus participatifs, action publique, territoire, citoyen

Résumé

L'article examine les processus participatifs pratiqués dans le programme de l’INDH qui influencent la relation entre les représentants des pouvoirs publics et les représentants associatifs dans la création et la programmation des projets. L’enquête montre que les pouvoirs publics utilisent les ressources associatives pour produire de l’action publique dans les quartiers cibles. Dans ce cadre, les acteurs associatifs accomplissent des actions qui devraient être réalisées par des agents publics.

Cette recherche s’appuie sur le recueil de données via les entretiens avec la population et les acteurs impliqués ainsi que l’exploitation des données officielles relatives aux processus et aux résultats de cette initiative. Ceux-ci ont été réalisés avec l’aide des acteurs publics et associatifs impliqués dans l’INDH dans la ville de Salé.

Biographie de l'auteur-e

Amine El Bouzaidi, Université Ibn Tofail - Kénitra

Docteur en Géographie – Aménagement de l’espace et développement territorial de l'Université Ibn Tofail-Kenitra.

Téléchargements

Publié-e

05-02-2022

Numéro

Rubrique

Chercheurs juniors