EFFETS DES FLUX FINANCIERS ILLICITES SUR L’INCLUSION FINANCIERE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

Auteurs-es

  • Kokou Fambari ATCHI Laboratoire de Recherche en Sciences Economiques et de Gestion Département d’Economie, Université de Kara
  • Ibrahima SY Institut Catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO-UUT)

DOI :

https://doi.org/10.34874/IMIST.PRSM/ffi-v1i27.46064

Résumé

Le présent article vise à analyser l'effet des flux financiers illicites sur l'inclusion financière dans les pays de l'Afrique subsaharienne (ASS). La méthodologie adoptée repose sur l'estimateur des moindres carrés généralisés (MCG), appliqué à un échantillon de 23 pays de l'ASS sur la période s'étalant de 2008 à 2017. En partant de l'indice composite multidimensionnel d'inclusion financière, les résultats empiriques révèlent que les flux financiers illicites exercent un effet négatif sur l'inclusion financière. Nous recommandons à cet effet l’intensification des efforts pour élaborer et renforcer les lois contre les flux financiers illicites, la promotion de la transparence financière et la mise en œuvre des programmes d'éducation financière.

Bibliographies de l'auteur-e

Kokou Fambari ATCHI, Laboratoire de Recherche en Sciences Economiques et de Gestion Département d’Economie, Université de Kara

Laboratoire de Recherche en Sciences Economiques et de Gestion

Département d’Economie, Université de Kara

Ibrahima SY, Institut Catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO-UUT)

Institut Catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO-UUT)

Publié-e

24-01-2024 — Mis(e) à jour 24-01-2024

Versions

Numéro

Rubrique

Articles