Le « genre grammatical » : un objet difficile à transposer et à enseigner?

Auteurs-es

  • Sabina Mahmudova Université de Poitiers

DOI :

https://doi.org/10.34874/PRSM.dd-vol1iss1.36877

Mots-clés :

français, le genre grammatical, public azériphone, erreurs grammaticales, enseignement

Résumé

Cet article s’intéresse à l’une des caractéristiques linguistiques les plus appréhendées dans l’enseignement/apprentissage du français : l’acquisition du genre grammatical. Les erreurs d’attribution du genre en français étant assez récurrentes, cette démarche peut être difficile pour les apprenants dont la langue première est complètement dépourvue de la catégorie du genre. Les difficultés rencontrées par les apprenants sont de nature diverse à savoir morphologique, syntaxique et lexical et entraînent d’autres problèmes pour la maîtrise d’autres catégories grammaticales. Travaillant avec un public majoritairement azériphone, nous nous intéressons aux difficultés au regard de la catégorisation dans la bonne classe (masculin/féminin) de manière à comprendre dans quelle mesure la progression suivie dans les manuels permet un enseignement cohérent de l’objet « genre ».   

Téléchargements

Publié-e

02-01-2023