Soumissions

Ouvrir une session ou S'inscrire pour pouvoir faire une soumission.

Liste de vérification de la soumission

Les auteurs-es doivent s'assurer de la conformité de leur soumission avec l'ensemble des éléments suivants. Les soumissions non conformes pourraient être retournées aux auteurs-es.
  • La soumission n'a pas déjà été publiée, et elle n'est pas considérée actuellement par une autre revue.
  • Le texte se conforme aux exigences stylistiques et bibliographiques décrites dans Directives aux auteurs, qui se trouve dans « À propos de la revue ».

Directives aux auteurs-es

La personne qui soumet le manuscrit doit en être l’auteur principal. Les manuscrits doivent être accompagnés d’un résumé en français et en anglais comptant au maximum 150 mots chacun, ainsi que de cinq mots-clés. Un manuscrit doit compter de 30 000 à 40 000 signes, incluant les espaces, mais excluant les références. Il est envoyé, accompagné d’une courte notice bio-bibliographique sur l’auteur, par courriel à l’adresse suivante : revuecomplexus@gmail.com.

Remise du manuscrit

Le manuscrit doit nous être remis sous forme de fichier informatique au format Microsoft Word (.doc ou .docx).

Attention, si vous utilisez des polices spécifiques (alphabet non latin, phonétique, etc.), merci de nous le signaler et de joindre les fichiers de ces polices à votre envoi.

Présentation du manuscrit : remarques générales

Saisie

Le manuscrit doit être présenté de la manière la plus simple possible :

•          saisir en Times New Roman ;

•          ne pas utiliser de feuilles de style (tout doit être saisi en style « Normal »), de suivis des modifications ou de commentaires ;

•          ne pas utiliser de césures ;

•          ne pas sauter de ligne entre les paragraphes ;

•          indiquer clairement la hiérarchie des titres par des numéros et ne pas dépasser quatre niveaux de titre. 

Caractères italiques

Ils sont utilisés pour les titres d’œuvres et de journaux, ainsi que pour les expressions latines et autres mots en langue étrangère.

Ils sont également utilisés pour faire ressortir des mots ou groupes de mots dans le corps du texte (ne jamais utiliser le gras ou le souligné).

Attention à ne pas en abuser ; leur usage doit se justifier. 

Illustrations, tableaux et graphiques

Il faut nous remettre ces documents dans des fichiers séparés, au format tiff ou eps:

•          Important : pour que les fichiers soient exploitables à l’impression, ils doivent être d’une résolution d’au minimum 300 dpi.

Vous vous serez assuré au préalable que les droits de reproduction des illustrations sont acquis (joindre les justificatifs). 

Citations

Elles doivent correspondre exactement au texte original et en respecter scrupuleusement la ponctuation. Toute intervention ou coupe dans une citation doit être indiquée par des crochets, et non par des parenthèses.

Les citations courtes :

•          elles doivent être placées dans le fil du texte et sont signalées par des guillemets français (chevrons : « »). Si une citation contient des guillemets, ceux-ci sont signalés par des guillemets anglais (double apostrophe : ‘‘ ’’) ; 

•          dans le respect du texte source, l’usage des capitales et de la ponctuation est le suivant : on place une capitale initiale si la citation est un début de phrase dans le texte source, une minuscule initiale dans le cas contraire. De même si la fin de la citation correspond à la fin de la phrase dans le texte source, le point final est dans les guillemets, mais il est en dehors des guillemets dans le cas contraire.

Ex. : La langue en effet, poursuit le critique, « parvient à l’état d’une équation pure, n’ayant pas plus d’épaisseur qu’une algèbre en face du creux de l’homme ».

Il commence d’ailleurs la deuxième réflexion par l’énoncé d’une possible définition : « La mode serait autant ce qui distingue que ce qui rassemble : partage d’une valeur supérieure, happy few- isme, etc. »

Si bien qu’en définitive « Bartlebooth s’initierait à l’art de l’aquarelle » n’est pas si loin de « Oui, cela pourrait commencer ainsi ». 

Les citations longues (3 lignes et plus) :

•          elles sont décrochées du texte principal et peuvent être dans un corps de police plus petit pour mieux les distinguer ;

•          là encore, dans le respect scrupuleux des débuts et fins de citation : on place une capitale initiale si la citation est un début de phrase dans le texte source, une minuscule initiale dans le cas contraire. De même si la fin de la citation correspond à la fin de la phrase dans le texte source, on met un point final ; dans le cas contraire on place avant le point final des crochets avec points de suspension.

Ex. : L’exposé qui est fait de la structure d’une famille montre que cette dernière est le fruit d’une reconstruction, seule option qui reste à un enfant désormais seul :

le fils de la soeur du mari de la soeur de mon père, que j’ai, depuis, pris l’habitude d’appeler mon cousin bien qu’il ne le soit pas, pas plus que sa mère Berthe n’était ma tante, Marc mon oncle, Nicha et Paul mes cousins [...]. 

Important : l’origine d’une citation doit toujours être mentionnée, sans oublier la mention exacte de la page. 

N.B.    : pour des citations de poèmes en vers dans le corps du texte, les vers doivent être délimités par une barre oblique (slash : /) collée au mot (ou signe de ponctuation) qui précède et suivie d’une espace.

•   Ex. : « Pourtant, sous la tutelle invisible d’un ange,/ L’enfant déshérité s’enivre de soleil/ Et dans tout ce qu’il boit et dans tout ce qu’il mange/ Retrouve l’ambroisie et le nectar vermeil. »

Titres d’œuvres

Ils sont toujours en italiques.

Si le titre commence par un article défini et qu’il ne fait pas phrase, on met une capitale à tous les mots jusqu’au premier nom commun ou propre.

•   Ex. : Les Quatre Filles du docteur March.

Important : pour des oeuvres littéraires, lorsque le titre est double ou qu’il contient une compa- raison/symétrie, les règles précédentes s’appliquent à chacun des deux titres, à l’exception de l’article du deuxième titre.

•   Ex. : Knock ou le Triomphe de la médecine, La Belle et la Bête. 

Dans tous les autres cas, on ne met de lettre capitale qu’au premier mot du titre.

•   Ex. : Un tramway nommé désir, L’homme qui n’aimait pas les femmes, Portrait de l’artiste en saltimbanque.

Important : les titres de poèmes, de parties ou de nouvelles d’oeuvres littéraires publiées en recueils (à l’inverse des articles ou parties d’oeuvres non littéraires, à caractère scientifique, etc.) répondent aux mêmes règles typographiques mais sont entre guillemets et non en italiques.

•   Ex. : « Le Bateau ivre », « Le Corbeau », « Les Pauvres Gens » (versus « Le texte et le rêve dans La Boutique obscure de Georges Perec »)

Notes

Elles doivent être numérotées en chiffres arabes, par article ou par chapitre.

Les notes servent à éclairer le texte, mais ne doivent en aucun cas être trop longues ou trop nombreuses. Bien souvent, une note trop longue peut être insérée dans le texte principal.

Important : l’appel de note est placé immédiatement après le mot, ou le groupe de mots, auquel il se rapporte et toujours avant la ponctuation. En fin de phrase, il est donc toujours avant le point final, et dans une citation, avant les guillemets et le point éventuel qu’elle contient, etc. 

Index

Il doit être préparé, pour la remise du manuscrit, sous la forme d’une simple liste des termes et/ ou des noms propres à indexer. Nous l’exécuterons et vous solliciterons au moment des épreuves pour le contrôler. 

Présentation des références bibliographiques Remarques générales

Questions d’usage :

•          pour les ouvrages, il n’est pas nécessaire d’indiquer le nombre total de pages ; en revanche, pour les articles de revue ou de collectif, il faut en indiquer la pagination complète ;

•          dans la bibliographie, le prénom des auteurs et autres contributeurs doivent être inscrits en toutes lettres (et pas seulement l’initiale) ;

•          chaque référence à une page ou à un volume est précédée des abréviations suivantes : « p. » ou « vol. » On n’indique jamais de chiffre seul sans préciser à quoi il correspond ;

•          pour les renvois bibliographiques, remplacer « cf. » par « voir », « in » par « dans ». 

Références dans le texte

Toute citation ou tout renvoi doit faire l’objet d’une note de bas de page comprenant les in- formations nécessaires à son identification (voir ci-dessous la présentation des notes pour la littérature).

On peut trouver en note de simples renvois à des textes. Dans ce cas, vous êtes libre de faire figurer ou non ces références en bibliographie. En revanche, par souci scientifique, celle-ci doit comprendre les notices de tous les ouvrages/articles cités dans le corps du texte. 

Notes de bas de page

Lorsqu’une référence est mentionnée pour la première fois, elle doit faire l’objet d’une notice complète, avec les mêmes informations qu’en bibliographie (voir ci-dessous les conseils bibliographiques) et avec pagination. La différence avec la bibliographie est qu’en note, on place le prénom de l’auteur avant le nom et que celui-ci est en minuscules.

Pour les mentions suivantes et au sein d’un même chapitre ou d’un même article dans le cas d’un collectif, on indique l’auteur (Prénom Nom), le titre de l’œuvre (en italiques) ou de l’article, puis « op. cit. » (en italiques). Par suite, à chaque nouveau chapitre/article, on indique de nouveau la référence complète.

L          orsqu’une référence est identique à celle de la note précédente, on note « ibid. » (en italiques) suivi de la pagination. 

Bibliographie

Elle est organisée par ordre alphabétique d’auteurs, et pour les auteurs dont plusieurs ouvrages sont cités, par ordre chronologique, de la publication la plus ancienne à la plus récente.

Dans le cas d’une réédition, c’est la date de première publication qui prime et c’est donc à celle-ci que l’ouvrage est classé. La date de première édition doit être indiquée entre crochets immédiatement après le titre, pour un article comme pour un livre.

Voici quelques exemples de notices bibliographiques qui illustrent les normes à respecter (ordre et variété des informations, ponctuation) dans les cas les plus fréquents, étant entendu que certaines informations ne sont mentionnées que si l’édition utilisée est concernée (collection, nouvelle édition). Attention : il est important de respecter l’ordre des informations. 

 • Pour un ouvrage simple :

Nom (en majuscule), Prénom, Titre (en italiques), lieu d’édition, éditeur, « collection », date.

Ex. : BARTHES, Roland, Le Degré zéro de l’écriture [1953], Paris, Gonthier, 1965. 

 • Pour un ouvrage collectif : 

Nom (en majuscule), Prénom (dir.), Titre (en italiques), lieu d’édition, éditeur, « collection », date.

Ex. : MERCIER-FAIVRE, Anne-Marie & O’DEA, Michael (dir.), Voix et mémoire, Lyon, PUL, 2012. 

 • Pour un article de revue : 

Nom (en majuscule), Prénom, « Titre de l’article », Titre de la revue (en italiques), volume, numéro, date, pagination.

Ex. : DARRIEUSSECQ, Marie, « L’autofiction, un genre pas sérieux », Poétique, n° 107, 1996, p. 369- 380. 

 • Pour une contribution à un collectif : 

Nom (en majuscule), Prénom, « Titre de l’article », dans Titre du collectif (en italiques), Prénom, Nom (en majuscule) (dir.), lieu d’édition, éditeur, « collection », pagination.

Ex. : PARAYRE, Marc, « Grammaire du lipogramme : La Disparition », dans Georges Perec artisan de la langue, Véronique Montémont & Christelle Reggiani (dir.), Lyon, PUL, « Textes & Langue », p. 55-66. 

 • Pour les articles et ouvrages en anglais, l’ordre de présentation des notices est identique, mais les titres sont rédigés avec les normes de ponctuation anglaise : guillemets anglais, pas d’espace devant les signes de ponctuation haute (? ! ; :) et initiales capitales aux noms, adjectifs et verbes.

Ex. : BOND, Virginia & DOVER, Paul, “Men, Women and the Trouble with Condoms: Problems Associated with Condom Use by Migrant Workers in Rural Zambia”, Health Transition Review, n° 7, p. 377-391, 1997. 

 • Pour un ouvrage traduit en français : 

Nom (en majuscule), Prénom, Titre français (en italiques), Prénom Nom (trad.), lieu d’édition, éditeur, « collection », date. 

Ex. : WOKLER, Robert, Rousseau : introduction à une pensée vagabonde [2001], Samuel Baudry & Denis Reynaud (trad.), Lyon, PUL, 2011. 

Déclaration de confidentialité

Les noms et courriels saisis dans le site de cette revue seront utilisés exclusivement aux fins indiquées par cette revue et ne serviront à aucune autre fin, ni à toute autre partie.