Paysages gravés du Haut-Atlas marocain, ethnoarchéologie de l’agdal

Auteurs-es

  • Laurent Auclair Institut de Recherche pour le Développement (IRD) : UMR151 (LPED), Marseille (France)/Laboratoire Mixte International MediTer, Rabat (Maroc).
  • Abdelhadi Ewague Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc
  • Benoît Hoarau Association des Amis de l’Art Rupestre Saharien (AARS)

DOI :

https://doi.org/10.34874/IMIST.PRSM/bam-v27.33705

Mots-clés :

Gravures rupestres, Haut-Atlas, Transhumance, Agdal, Maroc

Résumé

Les paysages gravés du Haut-Atlas sont des alpages situés au-delà de 2000 mètres d’altitude. Depuis plus de quatre millénaires, une relation étroite entre gravures rupestres et transhumance est observée. L’analyse des documents gravés et des données archéologiques nous permet de caractériser cinq grandes séquences thématiques, qui se succèdent depuis le Néolithique final jusqu’à aujourd’hui.
Les alpages de l’Atlas montrent aussi la continuité d’une pratique communautaire originale -l’agdal- qui exprime les valeurs cardinales de la société pastorale amazighe. Dans ces hauts lieux, le partage des ressources repose sur de nombreux rites et croyances, mis en scène dans l’art rupestre. Ainsi se dessine le contour de paysages culturels remarquables, dont la mise en patrimoine devient, aujourd’hui, urgente pour assurer leur préservation et protection.

Références

Agabi C. 1994, Colactation, Encyclopédie Berbère 13, p. 2046-2047.

Amahan A. 1998, Mutations sociales dans le Haut Atlas. Les Ghoudjama, Paris.

Auclair L., et Alifriqui M. (Eds..) 2012, Agdal. Patrimoine socio-écologique de l’Atlas marocain. IRD-IRCAM, Rabat.

Auclair, L., Lemjidi A. et Ewague A. 2013, Paysages gravés : 4000 ans de transhumance dans les alpages du Haut Atlas (Maroc), Actes XXV Valcamonica Symposium, Art as a source of history, Capo di Ponte.

Bokbot Y. et Ruiz-Galvez M. 2014, Art, landscape and settlement in the Oukaïmeden Valley, (High Atlas), Complutum 25-2, p. 19-24.

Chenorkian R. 1988, Les armes métalliques dans l’art protohistorique de l’Occident méditerranéen, Paris.

Descola P. 2005, Par-delà nature et culture, Paris.

Diamond J. 2000, De l’inégalité parmi les sociétés. Essai sur l’homme et l’environnement dans l’histoire. Paris.

Dominguez P. 2012, Une approche holistique de l’Agdal du Yagour dans le Haut Atlas de Marrakech. Le poids de l’herbe et le poids de la culture, dans Auclair L. et Alifriqui M, Agdal. Patrimoine socio-écologique de l’Atlas marocain, IRD-IRCAM, p. 299-328.

El Graoui M., Alifriqui M., Jungner H., Nahid A. et Searight S. 2008, Recherche d’indices chronologiques sur le passage des graveurs de rocher de l’Oukaïmeden (Haut Atlas, Maroc), Sahara 19, p. 105-108.

Ewague A. et Hoarau B. 2015, Les anthropomorphes du Yagour (Haut Atlas marocain). Analyse de deux contextes remarquables, International conference :What ever happened to the people ?, Bruxelles, à paraître.

Ewague A. 2016, Les gravures rupestres du plateau du Yagour (Haut Atlas, Maroc). Base de données, géo-localisation et analyse, Thèse de doctorat en Archéologie sous la direction de E.H. Boumaggard, UCAM / FST.

Galan E., de Torres J. et Senoran J.-M. 2014, Archaeological interventions. In search of human presence in Oukaïmeden valley, Complutum 25-2, p. 45-76.

Glory A. 1953, Gravures rupestres du Haut Atlas. Un épisode guerrier de l’Histoire berbère, La Nature 3218, p. 174-180.

Glory A. 1955, Une nouvelle industrie préhistorique. Les trièdres toulkiniens, Actes du Congrès Panafricain de Préhistoire, Alger, p. 429-434.

Ilahiane H. 1999, The Berber Agdal Institution : Indigenous Range Management in the Atlas Mountains, Ethnology 38-1, p. 21-45.

Le Quellec J.-L. 2004, Arts rupestres et mythologies en Afrique, Paris.

Lull V., Mico R., Rihuete C. et Risch R. 2005, Property Relations in the Bronze Age of South-western Europe: An Archaeological Analysis of Infant Burials from El Argar (Almeria, Spain), Proc. Prehis. Soc. 71, p. 247-268.

Mahdi M. 1999, Pasteurs de l’Atlas. Production pastorale, droit et rituel, Fondation K. Adenauer, Casablanca.

Malhomme J. 1950, Les pierres excavées et les gravures rupestres du Grand Atlas de Marrakech, Bull. de la Soc. de Préhistoire du Maroc 2, p. 7-21.

Malhomme J. 1958-1959, Le Bronze II dans le Grand Atlas : les sacrifices humains, Bull. d’Archéologie Marocaine 3, p. 379-387.

Malhomme J. 1959-1961, Corpus des gravures rupestres du Grand-Atlas, Pub. du Service des Antiquités du Maroc 13-14.

Montagne R. 1930, Les berbères et le Makhzen dans le sud du Maroc. Essai sur la transformation des berbères sédentaires, groupe chleuh, Paris.

N’Aït Attik M. 1986, Les chants de la Tessaout, Traduction de René Euloge, préface de Léopold Sédar Senghor, Casablanca.

Pena (de la) P. 2014, The lithic Technology of the Abadsan and Agouni n-Ourigh Rock Shelters (Oukaïmeden Valley, High Atlas, Morocco), Complutum 25-2, p. 79-92.

Rodrigue A. 1985, Les trièdres toulkiniens (Marrakech, Maroc), Bulletin de la Société Préhistorique Française 82-2, p. 52-55.

Rodrigue A. 1999, L’art rupestre du Haut Atlas marocain, Paris.

Ruiz B., Gil M.J., Duque D. 2014, Vegetation History in the Oukaïmeden Valley. Human action and the evolution of the landscape, Complutum 25-2, p. 123-137.

Rodrigue A. 1985, Les trièdres toulkiniens (Marrakech, Maroc), Bulletin de la Société Préhistorique Française 82-2, p. 52-55.

Rodrigue A. 1999, L’art rupestre du Haut Atlas marocain, Paris.

Ruiz B., Gil M.J. et Duque D. 2014, Vegetation History in the Oukaïmeden Valley. Human action and the evolution of the landscape, Complutum 25-2, p. 123-137.

Servier J. 1962, Les portes de l’année. L’Algérie dans la tradition méditerranéenne, Paris.

Simenel R. 2010, L’origine est aux frontières. Les Aït Ba’amran, un exil en terre d’arganiers (Sud Maroc), Paris.

Stroomer H. 2001, Textes berbères des Guedmioua et Goundafa (Haut Atlas, Maroc), Aix-en-Provence-Paris.

Téléchargements

Publié-e

31-01-2022

Numéro

Rubrique

Articles