« Régionalisation avancée » et rattrapage des politiques urbaines au Maroc. Eléments de réflexion à partir du projet d’aménagement du Bouregreg (Rabat-Salé) et du projet d’éco cité de Zenata (Grand Casablanca)

Rachid Alillouch, Benoît Lootvoet

Résumé


La « régionalisation avancée » prescrite par la Constitution marocaine de 2011 vise entre autres à favoriser la mise en œuvre de politiques publiques à une échelle territoriale adaptée aux besoins d’un développement « inclusif », démocratique et efficient. Sur la base d’une analyse des documents disponibles et d’enquêtes auprès des acteurs concernés par les programmes d’aménagement de la vallée du Bouregreg (Rabat) et de l’éco cité de Zenata (Casablanca), l’article suggère que les nombreux programmes d’urbanisation initialement mis en œuvre selon des procédures dérogatoires par rapport au droit commun posent, dans le cadre de la régionalisation en cours, de multiples questions concernant les possibilités de leur réappropriation par les acteurs publics et privés de la gouvernance et de l’économie locales.


Mots-clés


Décentralisation, déconcentration, aménagement des territoires urbains, Bouregreg, Zenata.

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.48399/IMIST.PRSM/amjau-v2i2.23359