Pratique de l’électroencephalographie (EEG) au service de neurologie du chu de cocody à Abidjan : bilan d’activité.

Auteurs-es

  • A.C. TANOH Service de neurologie, CHU de Cocody, BP V 13 Abidjan 01, Côte d’Ivoire

Mots-clés :

 Afrique, EEG , Epilepsie , Valproate de sodium

Résumé

L’électroencéphalographie (EEG) est un examen de pratique courante en neurologie pour diverses indications. Le sous-équipement de nos structures hospitalières et le déficit en personnel formé et qualifié impactent la pratique de cette activité dans nos pays d’Afrique subsaharienne. Nous avons mené une étude était de type prospective, transversale à visée descriptive qui s’est déroulée entre le 1er avril 2018 et le 31 juillet 2018, auprès des patients qui venaient réaliser un EEG au CHU de Cocody. Sur les 156 patients enquêtés, 78 (50%) étaient âgés entre 0 et 15 ans ; 54 (34,6%) étaient élève du secondaire ; 81 bulletins soit 51,9% provenaient du CHU de Cocody ; 57,1% des EEG étaient réalisés dans les deux (02) mois après la prescription ; la crise convulsive généralisée était l’indication de l’EEG pour 78 (50%) patients ; 68 (43,6%) EEG étaient anormal. Les anomalies retrouvées étaient la souffrance cérébrale chez 26 (16,7%) patients, épilepsie généralisée chez 23 (14,7%), épilepsie focale chez 15 (9,6%) et épilepsie focale secondairement généralisée chez 4 (2,6%) patients. Le Valproate de sodium était le médicament le plus prescrit soit 44 (47,8%) des patients.

Notre étude a permis de conclure que l’épilepsie constitue l’indication majeure des EEG réalisés au CHU de Cocody ; les EEG sont réalisés dans un délai moyen de deux mois après leurs prescriptions ; et la contribution de l’EEG aux diagnostics varie selon les indications.

Fichiers supplémentaires

Publié-e

03-01-2024

Numéro

Rubrique

Brèves Communications