État de mal épileptique psychiatrique, un aspect inhabituel d’état de mal épileptique non-convulsif

Nabil Kitchener

Résumé


Il a longtemps été dit que le comportement psychotique peut être le seul symptôme de l’épilepsie psychomotrice. Ces équivalents épileptiques ne durent que quelques minutes. Ce travail vise à définir un type particulier de l’état de mal non convulsif, qui peut être appelé «État de mal épileptique Psychotique» (EMP), qui est défini comme un comportement perturbé prolongée due à la perturbation de l’activité électrique du cerveau. Il se caractérise par:

(1) Comportement psychotique comme seule manifestation clinique.

(2) La persistance pendant des semaines (une à six semaines dans la présente étude)

(3) La réponse complète et persistante du comportement psychotique, dans ces états épileptiques aux médicaments antiépileptiques, seuls.

Sujets et méthodes: Les auteurs rapportent 37 patients, admis avec manifestations psychotiques pendant au moins une semaine, et jamais traités. Ils ont été soumis à une évaluation clinique et psychologique, en plus de l’EEG.

Résultats: Le MMSE variait de 13 à 26. L’EEG a montré une activité épileptique latéralisé périodique. Le diazépam en intraveineux a apporté une amélioration dans 62%. La monothérapie était efficace dans 75,7% des cas et 24% avaient besoin d’une polythérapie. Conclusions: L’EMP peut durer des semaines et peut être diagnostiqué à tort comme un trouble psychotique bref, ou même comme une schizophrénie, si l’examen clinique et l’EEG ne sont pas demandés devant tout cas suspect.


Mots-clés


Etat de mal épileptique non-convulsif- Trouble psychotique bref- EEG- Schizophrénie.

Texte intégral :

PDF




ISSN Print : 2550-4215