Qualité de vie des patients épileptiques suivis en consultation externe de Neurologie au Centre Hospitalo-Universitaire Gabriel Touré de Bamako

Zoumana Traoré

Résumé


Introduction : Les idées fausses sur l’épilepsie sont largement répandues en Afrique subsaharienne. Le but est d’évaluer la qualité de vie des patients souffrants d’épilepsie et déterminer les facteurs pouvant l’influencer. Patients et Méthodes : Notre étude s’est déroulée dans le service de Neurologie du CHU Gabriel Touré de Bamako. Il s’agissait d’une étude transversale, descriptive, analytique et prospective sur la période de juin à septembre 2018. Ont été inclus les patients âgés de 18 ans ou plus, consentants et sous traitement antiépileptique depuis au moins 3 mois. Résultats : L’épilepsie était perçue comme une maladie mystique chez 43,1%. Nous avons observé que 20,6% de nos patients avaient des difficultés à mettre en place une vie de couple et cela avait un impact négatif chez 47,6% des patients. Il existait un lien significatif entre la fréquence des crises et la qualité de vie globale (p = 0,001). La stigmatisation avait un impact négatif sur la qualité de vie dans 53,8% des cas. Conclusion : En plus des conseils cliniques, aborder les aspects psycho-sociaux et émotionnels, représente un gage pour améliorer la qualité de vie des patients épileptiques.





ISSN Print : 2550-4215