ACTIVITES PAROXYSTIQUES, NON EPILEPTIFORMES, A L’ELECTROENCEPHALOGRAMME DU SUJET AGE : Observation d’un patient présentant un pattern rare et atypique

Prisca-Rolande Bassolé

Résumé


L’ElectroEncéphaloGramme (EEG) du sujet âgé doit être considéré avec attention. L’Examinateur doit savoir reconnaitre certaines particularités pouvant faire croire à des anomalies épileptiques faisant instituer à tort un traitement anti-épileptique. Nous rapportons l’observation d’un patient de 64 ans, sans atteinte des fonctions supérieures ni signe de localisation neurologique, ayant réalisé une TDM cérébrale et des EEG pour des céphalées stéréotypées et des cénestopathies du vertex, chroniques. Les EEG de veille ont mis en évidence une activité paroxystique monomorphe, rythmique, focale, d’aspect encoché, réactive à l’ouverture des yeux, sur un rythme de base de type alpha irrégulier. Cette activité n’était pas renforcée par l'hyperpnée ni par la stimulation lumineuse intermittente. Aucune manifestation clinique concomitante n’a été observée. Le scanner cérébral objectiva une atrophie corticale, des lacunes périventriculaires et de la leucoaraiose. Le Diagnostic électroencéphalographique de ‘’Subclinical Rhythmic Electrographic Discharges of Adults’’ (SREDA) fut retenu. Il s’agit d’un pattern rare et bénin, d’activité lente, rapporté particulièrement chez les patients âgés et non associé à l'épilepsie. Sa physiopathologie incrimine l'ischémie cérébrale chronique comme l'un des mécanismes de sa genèse.  L'EEG doit être lu par un électro-encéphalographe avisé afin d'éviter les erreurs de diagnostic pour certains patterns rares et bénins, prêtant à confusion avec des anomalies épileptiformes, pouvant faire instituer un traitement lourd et coûteux chez un sujet âgé, souvent déjà polymédiqué. 


Mots-clés


EEG; SREDA; Epilepsie; sujet âgé; Dakar





ISSN Print : 2550-4215