Les proximités, un fondement de la bonne gouvernance territoriale ? Cas de l’écosystème arganier

Hassan EDMAN

Résumé


Cet article propose un nouveau regard sur la gouvernance des systèmes arganeraies, socio-technique et socio-écologique. Une analyse par approche « proximiste » afin de situer la question de gouvernance au croisement des dynamiques de développement et les relations de proximité mobilisées par les interactions entre les acteurs locaux.

De nombreux travaux se sont développés autour de l’impact des réseaux et des relations de proximité sur le développement local, en économie industrielle et en économie de l’innovation. Si le territoire offre des opportunités et des ressources aux différents systèmes de production locaux, l’existence des externalités localisées qui naissent à partir des liens de proximités sur le territoire, produit également des dynamiques territoriales et organisationnelles.

En mobilisant le concept de proximité ainsi que ses différentes acceptions, spatiale, organisationnelle et cognitive, le présent papier tente d’analyser le mode de gouvernance des systèmes localisés d’arganeraies en lien avec les mécanismes des proximités qui interviennent dans les changements de stratégies d’acteurs, la soutenabilité, la résilience et la durabilité de l’écosystème arganeraie.


Mots-clés


Gouvernance territoriale ; écosystème ; proximité cognitive ; proximité spatiale ; proximité organisationnelle ; développement local

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.48374/IMIST.PRSM/ame-v4i2.32197

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.