La R&D sectorielle au Maroc : quel apport à l’innovation dans le secteur industriel ?

Mohamed BEN DAHMANE EL IDRISSI

Résumé


Les deux mondes recherche et industrie ont toujours vécu à travers des liens qui les enchaînent et les accouplent en un continuum de mutations profondes et permanentes. Aujourd’hui, le débat autour de la Relation Recherche-Industrie (RRI) est devenu en vogue aussi bien dans les pays industrialisés que dans les pays en voie de développement (PVD). Mais, à l’encontre des pays industrialisés où cette relation est devenue organique, dans le sens où le transfert des connaissances constitue déjà une mission primordiale des organismes publics de recherche (OPR) dans le contexte actuel de la société du savoir, cette relation demeure, semble-t-il, encore relâchée dans la plupart des PVD tel que le Maroc. On atteste, la quasi absence des dynamiques de l’innovation technologique dans ces pays. L’objectif de cet article est d’esquisser un état des lieux de l’apport des organismes publics de R&D sectorielle à l’innovation technologique dans l’entreprise marocaine.


Mots-clés


Innovation; transfert technologique; recherche-développement; interaction

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.48374/IMIST.PRSM/ame-v4i1.30502

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.