Statut juridique et performance des établissements de micro-finance (EMF) : Le cas du Cameroun

Auteurs-es

  • Simon Magloire GWETH Enseignant-chercheur, Faculté des Sciences Economiques et de Gestion, Université de Dschang-Cameroun
  • Jean François NGOK EVINA Enseignant-chercheur, Faculté des Sciences Economiques et de Gestion Appliquée, Université de Douala-Cameroun

DOI :

https://doi.org/10.48374/IMIST.PRSM/ame-v3i3.27461

Mots-clés :

Micro-finance, gouvernance, statut juridique, performance financière, performance sociale

Résumé

Notre étude a pour objectif d’analyser la relation entre le statut juridique et la performance des EMF camerounais, tout en posant la question suivante : le statut juridique influence-t-il la performance des EMF camerounais ?

 

Pour répondre à cette question, nous avons testé des données recueillies à partir de 43 EMF du Cameroun. Et pour mieux appréhender l’étude, nous avons introduit dans notre équation du model, deux variables de contrôle (âge et la taille de l’EMF).

 

A partir d’une analyse multi variée, les résultats montrent que le statut juridique influence significativement la performance financière et sociale, parmi les variables de contrôle seul la taille (l’effectif des employés) de l’EMF a une influence significative sur la performance si elle est appréhendée par la performance sociale.

Téléchargements

Publié-e

04-08-2021

Numéro

Rubrique

Emploi, ESS et Inclusion