Appropriation et usage des outils technologiques dans le secteur public : Le cas des services pédagogiques fournis aux étudiants par les établissements universitaires de Fès

Ahmed AFTISS, Hanae AMRANI

Résumé


A l’heure actuelle, la digitalisation du secteur public marocain forme le centre d’intérêt des pouvoirs publics du pays. En effet, il est indéniable d’estimer que le recours à cette pratique est d’une nécessité impérieuse. En revanche, la marche de ces outils est confrontée à des pratiques comportementales définies par un ensemble d’usages et d’appropriation. D’où la question suivante : « Quelle appropriation et quel usage des outils numérisés par les administrateurs de l’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah ? »

Dans ce cadre, l’objectif du présent travail est d’appréhender le phénomène de l’usage et de l’appropriation des outils technologiques des services pédagogiques fournis aux étudiants par les établissements universitaires de Fès à travers la littérature du champ choisi et une approche mixte basée sur des entretiens semi-directif et des questionnaires.

Il ressort brièvement de notre étude que les outils technologiques sont soumis à un bon nombre de comportements hétérogènes qui changent d’un acteur à un autre et qui sont à l’origine de plusieurs facteurs à savoir la culture, l’âge, le niveau d’études, la formation et la structure administrative. Ainsi, nous ressentons que la digitalisation est cruciale pour la marche des services publics et que la prise en compte du facteur humain est estimable pour la réussite de l’outil et en conséquence de la performance de l’entité adoptante.


Mots-clés


Numérisation ; Outils informatisés ; Appropriation ; Technologie Acceptance Model ; adoption de technologie ; TIC ; efficacité opérationnelle

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.48374/IMIST.PRSM/ame-v3i3.27442

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.