Gouvernance des collectivités territoriales au Maroc : une approche prospective à la lumière des expériences internationales

Nouha AMRANI, Mohammed SADIK, Mohamed HEMMI

Résumé


Le présent article interroge la gouvernance des collectivités territoriales (CT) au Maroc. Celle-ci a évolué suite aux réformes initiées au Maroc durant les dernières années et qui ont visé à améliorer la performance de l’administration publique en général et des CT en particulier. A l’instar de la plupart des pays occidentaux, ces réformes placent la performance au centre des préoccupations des décideurs publics au niveau central mais également territorial (Khulmann,2010 ; Wollmann, 2004)

 

En adoptant une démarche méthodologique qui s’appuie sur une analyse documentaire de la littérature existante et en faisant appel à un benchmarking international des principales puissances en matière de la gestion publique locale, ce papier a pour objectif de traiter la problématique relative à la prospective de la gouvernance des CT dans le contexte marocain à la lumière des expériences internationales.

 

L’étude révèle que le socle commun de la plupart des réformes réside dans l’application des principes du Nouveau Management Public et l’adoption de la décentralisation comme système politico-administratif selon une logique plus au moins pragmatique qui tient compte des particularités de chaque pays. Au Maroc, la gestion publique s’inspire du modèle français dans la mesure où les structures de l’Etat sont contraintes de mettre en place une démarche de performance formalisée. Cependant, les CT jouissent encore d’une marge de liberté dans l’adoption d’un modèle de gestion qui pend en considération le particularisme qui caractérise ce type d’organisation.


Mots-clés


Gouvernance publique territoriale ; collectivités territoriales ; réformes ; gestion publique locale ; nouveau management public

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.48374/IMIST.PRSM/ame-v3i1.24893

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.