EMPREINTE DISSOCIEE SOUS PRESSION OCCLUSALE

Auteurs-es

  • ANISSA ABDELKOUI Chirurgien dentiste, specialiste en Prothese Adjointe. Faculte de medecine dentaire, Rabat, avenue Allal El Fassi
  • KHADIJA SIKKOU Chirurgien dentiste, Résidente en Prothèse Adjointe. Faculté de médecine dentaire, Rabat.
  • LEILA FAJRI Professeur assistant en Prothèse Adjointe. Faculté de médecine dentaire, Rabat.
  • AHMED ABDEDINE Professeur de l'enseignement supérieur en Prothèse Adjointe et en Occlusodontie.
  • NADIA MERZOUK Professeur de l'enseignement supérieur en Prothèse Adjointe. Chef de service de Prothèse Adjointe. Faculté de médecine dentaire, Rabat.

Mots-clés :

Dualité tissulaire, édentement terminal, empreinte secondaire, empreinte dissociée (composée ou corrigée), pression occlusale.

Résumé

L’empreinte secondaire est considérée l’une des étapes clés dans la réalisation d’une prothèse amovible partielle. Réussir cette étape prothétique en cas d’édentement postérieur libre mandibulaire impose une meilleure gestion de la dualité tissulaire. Cet article se propose de décrire le pas à pas de la technique d’empreinte composée partielle sous pression occlusale. Cette technique, quand son indication est bien posée, présente l’avantage de mieux appréhender la différence de dépressibilité tissulaire entre les structures d’appui en dissociant l’enregistrement des structures ostéomuqueuses de celui de l’appui dento-parodontal, sous pression occlusale.

Téléchargements

Numéro

Rubrique

Articles