Facteurs associés au mauvais contrôle glycémique chez des diabétiques de type 2 au Nord-Est du Maroc : à propos de 80 cas

Souad Ben El Mostafa1, Boutayeb W.2, Zitouni N.3, Maamri A.4

Résumé


Malgré les efforts déployés dans la prise en charge du diabète, une proportion encore élevée de diabétiques connait un mauvais contrôle glycémique qui constitue le facteur le plus déterminant des complications et du décès prématuré liés au diabète 2.

L’objectif de ce travail était d’identifier les facteurs de risque potentiels qui seraient associés au mauvais contrôle glycémique chez des diabétiques au niveau de la ville de Nador. A ce propos, une enquête a été entreprise auprès de ces patients en prenant comme indicateur biologique les taux d’hémoglobine glyquée « HbA1c ».

Les femmes représentaient 90% des enquêtés et l’âge moyen était de 59,96 ± 2,07 ans. Les niveaux de HbA1c étaient supérieurs à 9% pour près de 54%. La population en question se caractérise par un bas niveau d’instruction (90%), un statut socioéconomique fragile, des taux inquiétants de surpoids (47%) et d’obésité (44%) et par des comportements hygiéno-diététiques insatisfaisants.

Agir sur les déterminants socioéconomiques et réformer la prise en charge des diabétiques amélioreraient leur état de santé et limiteraient la survenue précoce des complications liées à cette maladie.

 

 


Mots-clés


Contrôle glycémique, HbA1c, Ville Nador

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.