La profitabilité des banques : quels déterminants internes pour les banques marocaines ?

Abdelhamid AIT BIHI

Résumé


comme toute organisation, la banque est en recherche permanente des leviers de la performance. D’un point de vue financier, la performance se traduit par la capacité de la banque à dégager un ROA (return on assets) et un ROE (return on equity) convenables compte tenu des conditions de marché où elle opère. L’objectif de cet article est d’étudier les déterminants de la profitabilité des banques marocaines sur la période 2003-2017 en utilisant la méthodologie des données de panel. Il en ressort que le recours à l’activité de banque de détail et la réduction des coûts de fonctionnement permettent aux banques de réaliser des niveaux de profitabilité élevés. Cependant, la relation entre les autres déterminants (capitalisation, liquidité et taille principalement) et la profitabilité des banques reste mitigée ce qui montre la complexité du modèle économique bancaire dans le cas marocain.

Mots-clés


profitabilité, gestion bancaire, ROA, ROE, banque de détail, liquidité, solvabilité

Texte intégral :

PDF