Vers un modèle explicatif de l’effet de la libéralisation financière sur la croissance économique : cas des pays de la zone mena

Rahim ETTOR, Farid OUBAALI

Résumé


Dans ce travail de recherche, nous avons développé un modèle de recherche théorique expliquant l’effet de la libéralisation financière sur la croissance économique, que nous avons testé auprès d’un échantillon de pays de la Zone Mena. Partant du modèle théorique de McKinnon et Shaw, des arguments de Stiglitz et d’une exploration empirique, nous construisons, par une approche adductive un modèle expliquant l’effet de la libéralisation financière sur la croissance économique à travers l’investissement. Les résultats de test de notre modèle permettent de le conserver et suggèrent qu’en présence d’un cadre légal, institutionnel et politique ne limitant pas l’asymétrie informationnelle dans le secteur financier, la libéralisation financière détériore la croissance économique en allouant les fonds d’emprunts à des investissements destructeurs de valeur. Notre modèle montre aussi que dans de tel contexte d’asymétrie informationnelle, la présence d’un déficit public important, aggrave l’effet de la libéralisation financière sur la croissance économique du pays.

Mots-clés


Libéralisation financière ; Croissance économique ; Modèle de McKinnon ; Asymétrie informationnelle ; Méthode des moments généralisé.

Texte intégral :

PDF