Etude de l’effet de la salinité et de la granulométrie sur la variabilité du nombre de paragnatheschez Hediste diversicolor (Annélide Polychète) de l’estuaire d’Oum Rabiâ (Maroc)

Baba Hamza, Rouhi Abdelali, Sif Jamila

Résumé


Comme les autres Néreidiens, la trompe de Hediste diversicolor est terminée par deux mâchoires et porte des petites dents cornées appelées paragnathes. L’étude de la variation de leur nombre et de leur distribution fut étudiée par plusieurs auteurs. A l’exception des travaux de Gillet [1]dans l’estuaire de Bou Regreg, à notre connaissance aucune étude de ce genre n’a été effectuée au Maroc. Dans le présent travail, l’estuaire d’Oum Rabiâ (littoral d’El Jadida) a été choisi pour étudier la variation du nombre de paragnathes en fonction de la salinité et la granulométrie chez H. diversicolor. Une quarantaine de spécimens sont prélevés au niveau de chacune des trois stations prospectées (EOR1, EOR2 et EOR3), situées de l’amont vers l’aval de l’estuaire. Pour chaque spécimen, un comptage du nombre de paragnathes est déterminé dans chacune des positions au niveau de la trompe (I, II, II’, III, IV, IV’, VI, VI’, VII et VII’). La température, la salinité, l’oxygène dessous de l’eau et la granulométrie du sédiment sont également mesurés. Les résultats ont montré que le nombre de paragnathes dans les différents secteurs augmente lorsque la salinité décroit. D’autre part, les sédiments grossiers semblent favoriser la dominance des phénotypes de cette espèce, avec un nombre élevé de paragnathes que par rapport aux sédiments à grains fins.

Mots-clés


Hediste diversicolor, Variabilité morphologique, Paragnathes, Salinité, Granulométrie.

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.