Etude de la variation des caractères morpho-phénologiques, du rendement et de ses composantes dans une population de lignées recombinantes de blé dur ségrégées pour la résistance à la mouche de Hesse : Mayetiola destructor (say).

Siham OURINICHE

Résumé


Le blé dur (Triticum durum Desf.) occupe une place importante parmi les céréales au Maroc. Cependant, cette culture est attaquée par un grand nombre de ravageurs dont la mouche de Hesse (Mayetiola Destructor (say)). L’incorporation de gènes de résistance dans le blé contribue à une meilleure protection contre la mouche de Hesse. La caractérisation phénologique des lignées recombinantes avec résistance génétique à cet insecte contribue à une meilleure connaissance des ressources génétiques et de leurs utilisations potentielles.L’objectif de cette étude est d’étudier la variation des caractères morpho-phénologiques, du rendement et de ses composantes dans une population de 117 lignées recombinantes de blé dur issues d’un croisement entre une lignée de blé dur possédant la résistance à la cécidomyie (CI115) et une lignée sensible et adaptée aux conditions pédoclimatiques des zones arides et semi-arides (BZAIZ-AHF). Les essais sont conduits pendant les campagnes agricoles 2011/2012 et 2012/2013 dans deux domaines expérimentaux : Sidi Al Aidi et Marchouch L’évaluation de cette collection a été basée, d’une part, sur une évaluation des caractéristiques phénotypiques et morphologiques qui ont eu lieu tout au long du cycle végétatif et, d’autre part, sur la détermination de composantes de rendement après la récolte pour la station Sidi Al Aidi durant 2011/2012. Une évaluation de la résistance génétique à la cécidomyie a été effectuée sous serre. Les résultats obtenus montrent que tous les caractères étudiés suivent une distribution normale et ont une bonne variabilité quantitative. Une grande variabilité du rendement et de ses composantes a été observée. Plusieurs corrélations statistiquement significatives entre caractères ont été observées. Les résultats ont aussi indiqué la similitude des lignées résistantes et celles sensibles à la   cécidomyie. Etant donné l’importance de la mouche de Hesse dans les milieux arides, cette population serait indiquée pour l’identification de QTLs pour l’adaptation dans les zones semi arides.

Mots-clés


Blé dur, résistance génétique, Mayetiola destructor (say), variabilité phénotypique, lignées recombinantes, composantes de rendements.

Texte intégral :

PDF ()

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.