GLIOBLASTOMES DE L’ENFANT, ANALYSE DESCRIPTIVE AU CHU IBN ROCHD CASABLANCA

K. IBAHIOIN, KMH AHANOGBE, MB DIANKA, A. BERTAL, A. CHELLAOUI, S. HILMANI, A. LAKHDAR, A. NAJA, A. EL AZHARI

Résumé


Introduction : Le glioblastome (GB) cérébral est une tumeur gliale relativement fréquente chez l’adulte. Des études récentes confirment des différences majeures avec les formes retrouvées chez les enfants. L’objectif de notre travail est de décrire le profil épidémiologique et clinique du GB cérébral de l’enfant, et de relater les écueils éventuels dans leur prise en charge au CHU Ibn Rochd de Casablanca.

Matériels et Méthodes : Nous avons procédé à une analyse descriptive rétrospective d’une série de cas de gliobastomes cérébraux chez des enfants de moins de 15 ans dans le service de neurochirurgie du CHU de Casablanca sur une période de 5 ans.

Résultats : Durant la période allant de janvier 2010 à décembre 2014, nous avons recensé six (06) cas de GB cérébraux confirmés par l’examen anatomopathologique. Ils représentaient 7,69% (5/65) de toutes les tumeurs sus-tentorielles dans cette tranche d’âge avec une prédominance masculine constante. Le mode de révélation était le syndrome d’hypertension intracrânienne classique souvent isolé. Les localisations temporales droites étaient les plus fréquentes. On décrit 4 cas de glioblastomes (GB) « classiques » ; 1 cas de GB à composante oligodendrogliale et 1 cas de GB à cellules géantes ou GB gigantocellulaire. Le pronostic global semble légèrement plus sombre que celui des sujets adultes avec une médiane de survie moyenne de 14,5 mois.

Conclusion : Les GB cérébraux de l’enfant représentent une entité dramatique, une maladie rare, d’expression rapidement bruyante qui souffre d’un retard de prise en charge au CHU Ibn Rochd. La place de l’analyse génétique et moléculaire est plus que primordiale pour mieux cerner cette affection.


Mots-clés


Enfant, Casablanca, Glioblastome

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.