Quelles pratiques du contrôle de gestion dans les PME au Maroc : Etat des lieux et facteurs explicatifs

Zouhair EJBARI

Résumé


Nous tentons dans le cadre de cet article d’exposer les résultats d’une étude sur les pratiques du contrôle de gestion des PME marocaines. Le modèle conçu met en interaction des variables explicatives : le profil du dirigeant, la taille et le type d’activité et les pratiques de CDG selon une double dimension instrumentale et comportementale. Cette étude des pratiques du contrôle de gestion se veut à la fois descriptive et explicative, elle met en relief deux aspects relatifs respectivement à :

1. L’existence des outils du contrôle de gestion : comptabilité analytique, gestion budgétaire, tableaux de bord, etc.

2. Les déterminants de la production et de l’utilisation des données/informations du système du CDC des PME.

L’échantillon a été constitué de 51 PME de la région de TangerTétouan. Les résultats montrent une faible présence/existence des principaux outils et systèmes du contrôle de gestion jumelée à une utilisation très limitée par les dirigeants des données produites par les systèmes recensés aux fins du contrôle. Les dirigeants des PME enquêtées continuent de préférer ou de recourir à des systèmes informels pour le contrôle de leurs entreprises. Cependant plus la taille devient importante plus les systèmes des données du CDG se développent et se formalisent. La complexité et/ou la nature industrielle de l’activité poussent à la formalisation des systèmes de données du CGD alors que le profil du dirigeant s’avère sans impact.


Mots-clés


PME, Dirigeants, contrôle de gestion, facteurs de contingence.

Texte intégral :

PDF