Les entraves de la mise en œuvre du contrôle de gestion au sein des établissements publics

Anass MELLOUL, Fadoua ANAIRI, Abdelhak CHENNAOUI

Résumé


Le Maroc, en tant que pays en voie de développement, avait un long chemin à parcourir. En parallèle avec les études menées par le gouvernement Marocain sur la situation de l’administration publique, d'autres réflexions ont été entreprises par des experts avec l'appui des organismes internationaux comme la Banque mondiale et le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement). En effet l’instauration du projet de loi relative à la gouvernance et au contrôle financier des établissements publics sera basé sur un processus de restructuration et une gestion axée sur la performance. C'est dans cette perspective que la mise
en œuvre du contrôle de gestion dans le secteur public doit être adaptée à la conjoncture et aux multiples évolutions économiques et sociales en vue que les établissements publics soient
efficaces et fournissent un service public adéquat aux attentes des citoyens.
En conséquence, la problématique de notre recherche sous le titre « les entraves de la mise enœuvre du contrôle de gestion au sein des établissements publics » est intitulée : Quelles sont les différentes entraves de la mise en œuvre du contrôle de gestion au sein des établissements publics ? Et afin d’y répondre notre communication sera focalisée en première partie, sur une analyse théorique des pratiques d u contrôle de gestion dans les établissements publics. Quant à la deuxième partie sera réservée à une étude empirique réalisée à l’aide d’un questionnaire en se basant sur un échantillon représentatif composé des établissements publics
opérant dans les domaines économiques et sociaux, à travers une Analyse des Correspondances Multiples (ACM), par le logiciel statistique SPSS 21 (Statistical Package for the Social Sciences).

Mots-clés


Contrôle de gestion, gouvernance, établissements publics, ACM

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.